Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : L'enquête sur l'attentat se dirige t-elle vers la piste du Djihadisme malien?


Alwihda Info | Par Adil Abou - 29 Juin 2015 modifié le 29 Juin 2015 - 07:33

Un juge tchadien affirme que l’un des présumés auteurs des attaques terroristes à l’origine de la mort de 38 personnes à N'djamena a été identifié. "Une cellule terroriste a été démantelée", a-t-il déclaré.


Le lieux des attentats terroristes à N'Djamena. Alwihda Info/D.W.W
Le lieux des attentats terroristes à N'Djamena. Alwihda Info/D.W.W
Même si Boko Haram n'a toujours pas revendiqué le double attentat de la capitale tchadienne, cependant les premiers indices ont au moins orienté l'enquête vers cette secte terroriste qui a déjà proféré plusieurs menaces à l'encontre du Tchad.

Le Tchad qui a perdu dans ce double attentat une quarantaine de personnes le 15 juin 2015, n'a pas lésé sur les moyens pour déterminer d'une part les auteurs de l'attentat et d'autre part, mener une grande offensive militaire contre les fiefs de la secte terroriste.

Dans les deux cas, le résultat était fructueux:

1/ L'offensive militaire contre la secte terroriste a été pour elle un coup fatal puisqu'elle a perdu plus d'une centaine d'hommes, du matériel de guerre et une dizaine de prisonniers parmi lesquels figure un haut dirigeant politico-militaire.

2/ "L’un des kamikazes est clairement identifié. Les deux autres sont en cours d’identification", a déclaré le magistrat chargé de l’enquête, lors d’un point de presse, dimanche. "Une soixantaine de personnes ont été interpelées. Ce sont des ressortissants du Cameroun, du Nigeria, du Mali et du Tchad", a indiqué le juge. On peut déjà se permettre de dire qu'une cellule terroriste importante et dangereuse a été démantelée et du matériel de communication sophistiqué a été saisi par les enquêteurs, selon le magistrat. Cela n'a été possible que grâce au soutien professionnel et technique du FBI et l'étroite coopération du Niger et du Cameroun.
Ce nouveau développement de l'enquête atteste que la piste doit être désormais réorientée vers la Libye, surtout le Mali où les Djihadistes ont aussi du mal à digérer l'intervention militaire musclée du Tchad. Si cette piste se confirme, le danger s'est introduit à pâtir du Nord alors que toutes les forces de sécurité étaient déployées tout au long des frontières avec le Nigeria et le Cameroun.

Il est temps de revoir le dispositif de sécurité si le double attentat survenu à N'Djamena était l'œuvre des djihadistes stationnés entre le Mali et la Libye.

Alwihda


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements