Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : L'évacuation tardive de l'archevêque Monseigneur Ngartery remise en cause


Alwihda Info | Par - 20 Novembre 2013 modifié le 20 Novembre 2013 - 16:03


Les médecins ont-ils attendus près d'une semaine avant de demander son évacuation ? La procédure d’évacuation a-t-elle tardé et traîné de bureaux en bureaux compte-tenu de la lenteur de l'administration ? Les autorités ont-ils procédés à l'évacuation à la dernière minute pour ne pas provoquer un scandale ?


N'DJAMENA (Tchad) - L'archevêque Monseigneur Mathias Ngartery Mayadi aurait-il été évacué trop tard ? C'est en tout cas ce que laisse penser le compte rendu de la Présidence de la République qui s'est chargée de son évacuation. En effet, l'archevêque souffrait depuis le 12 novembre d'un accident vasculaire cérébral. Ce n'est que hier, le 19 novembre que les autorités ont procédé à son évacuation vers la France, au cours de laquelle l'archevêque est décédé. Cependant, rien ne nous indique officiellement à quel moment de l'évacuation le décès est survenu, bien que plusieurs sources confirment qu'il est décédé dans l'avion qui le transportait. Par ailleurs, c'est l'une des rares fois où ce n'est pas le directeur de la Communication de la Présidence qui rédige et signe le communiqué.

Les médecins ont-ils attendus près d'une semaine avant de demander son évacuation ? La procédure d’évacuation a-t-elle tardé et traîné de bureaux en bureaux compte-tenu de la lenteur de l'administration ? Les autorités ont-ils procédés à l'évacuation à la dernière minute pour ne pas provoquer un scandale ?