Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad : L'opposition tchadienne a perdue la tête


Alwihda Info | Par Moussa Goudja - 14 Octobre 2014 modifié le 14 Octobre 2014 - 23:08

Opinion


Une opposition en désarroi

Forfait à deux reprises, notamment aux élections présidentielles de 2006 et 2011, notre opposition, en désarroi, face aux succès que le Président Idriss Deby ITNO enchaine sur le plan national et international, préfère aller aux élections présidentielles de 2016 sans l’homme du 1er décembre 1990. Comble de ridicule, que devient alors notre constitution ? Cette plaisanterie de mauvais gout constitue une menace grave contre notre démocratie.

A travers ses agissements, l’opposition étale son hostilité à l’avancée de notre démocratie et à l’adhésion du peuple à la politique du Président Idriss Deby ITNO.

Ces politiciens, sans valeur ajoutée à la nation, se départissent de leur rôle d’opposition, s’engagent dans la stigmatisation, la diversion et la banalisation de nos institutions à travers les offenses portées contre la plus haute institution de la République.

Ils sont crayonnés par ceux qui les connaissent comme des gens qui ne savent que s’attaquer à la personne du président de la République et non à ses idées et à sa politique. Or le débat démocratique est un débat d’idées sensées orienter les choix et les décisions vers des trajectoires porteuses de progrès et de bien être au profit des populations. Le reste n’est que verbiage stérile ou bien injures et invectives. La diabolisation à outrance dans l’insolence et l’injure n’a jamais constitué un raccourci fiable et crédible en direction du FAUTEUIL.

Le MPS mérite d’avoir la part belle aux différentes élections qu’a connues et connaitra notre patrie. Le parti a bien labouré ses sillons avant, pendant et après les élections. En effet, chacun ne récoltant que ce qu’il a semé. Par le passé, quel autre parti s’est autant investi que le MPS pour la sensibilisation et la mobilisation en vue des inscriptions sur les listes électorales ? Cet engagement républicain et civique du MPS a été reconnu par les électeurs d’où le résultat est palpable. Le MPS se distingue des autres partis par le sérieux et la minutie qu’il met pour préparer une élection.

Les partis d’opposition tchadienne, à l’image des philosophes, ne sont d’accord que sur leur désaccord. Leurs percés s’explique moins par leurs propres qualités mais toujours par les erreurs commises par le MPS. C’est grâce à ces erreurs qu’ils se sont arrogés d’avoir quelques représentants à l’Assemblée Nationale. Je crois qu’aux futures échéances électorales le MPS ne se laissera pas faire. Vous avez raison de trembler avant l’échéance. A bon entendeur salut.

Moussa Goudja
66 24 03 08
.
mangorki@yahoo.fr


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements