Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Tchad : La CTDDH se dit "profondément horrifiée par le massacre" des détenus


Alwihda Info | Par CTDDH - 13 Avril 2017 modifié le 13 Avril 2017 - 23:42


COMMUNIQUE DE PRESSE N° 014/2017

Le secrétaire général de la CTDDH (Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l'Homme), Mahamat Nour Ahmed Ibedou. Alwihda Info/D.W.
Le secrétaire général de la CTDDH (Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l'Homme), Mahamat Nour Ahmed Ibedou. Alwihda Info/D.W.
CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS (C.T.D.D.H)

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) est profondément horrifiée par le massacre ignoble et barbare perpétré par des éléments de l’armée clanique de Deby. Cet acte inqualifiable, indigne d’une société du 21eme siècle est d’autant plus sauvage qu’il a été commis sur des prisonniers inoffensifs et qui plus est, étaient ligotés et sans défense.

Des militaires lourdement armés, à bords de deux véhicules de l’armée de Deby avaient en effet intercepté le fourgon près de la ville de Massaguet avant d’exécuter à bout portant 11 prisonniers et certains de leurs gardiens.

Ces détenus dont le transfèrement vers la prison de la ville de Koro Toro avait été officiellement autorisé par les responsables pénitentiaires du pays étaient déjà entre les mains de la justice et n’attendaient qu’à répondre de leurs actes ; leur sécurité incombait donc aux institutions de l’Etat.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) estime que cet acte intolérable vient confirmer une fois de plus que l’armée, la gendarmerie, la garde nomade et même les éléments de la Police sont au service exclusif de la famille d’Idriss Deby. Ceci est d’autant plus notoire que ces différents corps n’ont pas d’autres missions que de protéger les parents de Deby et au besoin, de les venger ; ils n’ont donc pas hésité à se faire justice eux-mêmes en se servant des moyens de l’Etat.

La C.T.D.D.H rend IDRISS DEBY personnellement responsable de ces massacres odieux et lâches, méticuleusement planifié et dont le déroulement consisté à livrer ces détenus à leurs bourreaux sous le couvert d’un transfèrement officiel.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) exige une enquête indépendante en vue de situer les responsabilités et faire la lumière sur cet acte inqualifiable qui ne doit aucunement rester impuni.

Fait à N’Djamena le 12/04/2017
Le Secrétaire Général
MAHAMAT Nour IBEDOU


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements