Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : La délivrance d’un casier judiciaire entraine une grande mafia peinte d’un fiasco


Alwihda Info | Par Gloria Rolel - 15 Juillet 2014 modifié le 15 Juillet 2014 - 17:28


L’obtention de cette pièce est devenue un combat pour ceux qui veulent la retirer et une activité lucrative pour certains agents de la justice qui s’en frottent les mains.


Notre confrère Béngar Madjadoum Koulmindas de la voix, nous informe que, sous prétexte qu’ils veulent rendre service, les gendarmes, les plantons, les policiers du palais de justice imposent des sous à ceux qui veulent retirer rapidement leur casier. Cette pratique est à son comble et commence à agacer les usagers. « franchement, je ne comprend pas cette historier de cassier judiciaire .Avant pour s’en procurer, il suffisait de se rendre dans les arrondissements de la ville, mais maintenant , la délivrance est centralisé au palais de justice. C‘est ce qui offre l’occasion aux plantons , gendarmes, policiers et consorts de nous arnaquer. Ils demandent 500 à 1000 F C FA .chose anormal », se lamente un jeune qui constitue son dossier pour passer le concours de police.

Contrairement à cet usager, certaines personnes pensent que délivrer le casier judiciaire au palais de justice permet de freiner les faux qu’on constate sur certaines pièces.

Cependant, à l’avis de notre confrère de la voix, la délivrance du casier judiciaire au palais de justice, entraîne des comportements pervers qui ne favorisent pas les demandeurs qui sont tenus par le délai. « Pour obtenir ce papier, il m’a fallu plusieurs jours, alors que le temps me presse. Ceux qui déboursent costaud, obtiennent à temps, tandis que ceux qui s’en tiennent aux pris officiel sont tournés en bourrique par les demandeurs véreux », se plaigne un autre demandeur.