Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : La ville va mieux depuis que la police est suspendue selon la Présidence


Alwihda Info | Par - 12 Février 2013 modifié le 12 Février 2013 - 20:12



Le Président de la République Idriss Déby a effectué ce matin une visite inopinée à l’Ecole nationale de police. Crédits photos : Presidencetchad
Le Président de la République Idriss Déby a effectué ce matin une visite inopinée à l’Ecole nationale de police. Crédits photos : Presidencetchad
N'DJAMENA (Tchad) - L'absence des forces de l'ordres dans les rues de la capitale ne passe pas inaperçue, en tout cas pour la Présidence de la République. En effet, depuis la suspension de la police, N'Djamena semble avoir la peau lisse.

"Pourquoi l’absence des policiers dans les rues de la capitale se traduit par une certaine fluidité de la circulation et une baisse considérable d’accidents ?", se demande la Direction Générale de la Communication de la Présidence de la République !

Et d'ajouter, "C’est bizarre, et pourtant, une des missions de la Police est d’assurer la sécurité des citoyens dans les villes".

Il aura quand même fallu un certain temps pour que les autorités sanctionnent l’élément perturbateur. Ce matin, le chef de l'Etat Idriss Déby s'est déplacé en personne à l'Ecole de Police. Une chose qui est sûr, le travail avance du côté de la Commission nationale de contrôle des services de la police nationale.



1.Posté par Nodji Toural le 16/02/2013 15:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers Frere Tchadiens ne pense pas nos soufrance viennent de quelque part,immagine la suspansion de la police pour un moment seulement nous circulons bien,moins d'accident et bien d'autre chose..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.