Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Le FBI américain démantèle une cellule de Boko Haram à N'Djamena


Alwihda Info | Par BBC - 29 Juin 2015 modifié le 29 Juin 2015 - 00:00


Un juge tchadien affirme que l’un des présumés auteurs des attaques terroristes à l’origine de la mort de 38 personnes à Ndjamena a été identifié. "Une cellule terroriste a été démantelée", a-t-il déclaré.


Le lieux des attentats terroristes à N'Djamena. Alwihda Info/D.W.W
Le lieux des attentats terroristes à N'Djamena. Alwihda Info/D.W.W
Trente-huit personnes au moins ont été tuées le 15 juin dernier, à Ndjamena, la capitale du Tchad, dans trois explosions.

"L’un des kamikazes est clairement identifié. Les deux autres sont en cours d’identification", a déclaré le magistrat chargé de l’enquête, lors d’un point de presse, ce dimanche.

"Une soixantaine de personnes ont été interpelées. Ce sont des ressortissants du Cameroun, du Nigeria, du Mali et du Tchad", a indiqué le juge.

"Soutien technique du FBI"

Selon la correspondante de BBC Afrique à Ndjamena, le magistrat n’a fait aucune mention du groupe djihadiste nigérian Boko Haram.

Les autorités tchadiennes avaient pourtant attribué les attaques à ce groupe établi au Nigeria voisin.
Du "matériel de communication" a été saisi par les enquêteurs, selon le magistrat.

Les résultats obtenus pour le moment l’ont été grâce à la coopération judiciaire du Tchad avec le Niger et le Cameroun, mais aussi avec le "soutien technique du FBI", la police judiciaire des Etats-Unis, a-t-il précisé. "Des débris collectés sur les lieux des attentats ont été confiés au FBI, qui se charge de les analyser scientifiquement."