Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Tchad: Le Président de l'UNET, Nadjo Kaina aurait été "torturé", selon la CTDDH


Alwihda Info | Par CTDDH - 13 Août 2015 modifié le 13 Août 2015 - 21:15


CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS (C.T.D.D.H)

Le jeune NADJO KAYNA Président de l’UNET.
Le jeune NADJO KAYNA Président de l’UNET.
La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) informe l’opinion Nationale et internationale que le jeune NADJO KAYNA Président de l’UNET avait été appréhendé de nouveau hier après la libération des Secrétaires Généraux de cette association. Des sévices corporels graves avaient été pratiquées sur lui et la mission de la C.T.D.D.H qui avait pu accéder à lui à 16 h 30 a constaté que son pied gauche était enflé ; c’est ainsi qu’il a pu informer la mission de la C.T.D.D.H que le Directeur Général de la Police avait refusé son transfert à l’hôpital pour y être soigné.

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H ) prend à témoin toute l’opinion Nationale et Internationale que la Police Tchadienne continue bel et bien à pratiquer impunément la torture en dépit du tollé mondial que ses pratiques barbares perpétrées récemment sur des élèves avaient entrainé.

Comme si cela ne suffisait pas, le DG de la police va pousser le cynisme jusqu’à exiger la démission de Mr NADJO et demander à ce que les autres membres suivent la marionnette d’étudiant qu’il cherche à propulser à la tete de l’UNET, ce que tous les autres étudiants avaient refusé ; il n’y’a qu’au Tchad où un DG de la Police s’immisce grossièrement, illégalement et illégitimement dans l’organisation d’une association d’étudiants.

Quoi qu’il en soit, la C.T.D.D.H rend le gouvernement tchadien en général et PLUS PARTICULIEREMENT le Directeur Général de la Police responsables de ce qui est advenu et adviendra de l’intégrité physique de Mr NADJO.

Elle exige sa libération immédiate et une prise en charge conséquente pour des soins médicaux.
La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) attire par ailleurs l’attention du gouvernement sur d’éventuelles conséquences qu’entrainera l’arrestation arbitraire de camarade NADJO et si des troubles éclatent à cause de cette arrestation, il en portera l’entière responsabilité.

Fait à Ndjamena le 13/08/2015
Le Sécretaire Général
Mahamat Nour A.IBEDOU


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements