Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Le collectif contre la vie chère dénonce la précarité sociale et des mesures impopulaires


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 1 Juillet 2017 modifié le 1 Juillet 2017 - 20:11


Le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère interpelle humblement le gouvernement à faire le bilan des actions initiées en vue de renforcer la protection des Tchadiens depuis que les 16 mesures tendant à juguler cette prétendue crise sont entrées en vigueur, tout en appelant aux populations éprouvées d’être vigilantes pour ne pas se laisser désabuser par des mesures et pratiques impopulaires.


Le président du Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTV), Dingamnayel Nely Vernisis. Alwihda Info
Le président du Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTV), Dingamnayel Nely Vernisis. Alwihda Info
Le président du Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTV), Dingamnayel Nely Vernisis, a animé, ce samedi 1er juillet 2017, à la Maison des medias du Tchad, une conférence de presse pour dénoncer la loi des finances 2017 et les 16 mesures d’austérité prises par le gouvernement, ayant pour conséquence une hausse généralisée des prix des produits et des services qui rendent davantage la vie et les tchadiens malheureux et vulnérables, d’après lui.

Le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTV) constate entre autre une hausse généralisée du prix des produits de premières nécessités, une augmentation du prix du transport inter-urbain empêchant les Tchadiens d’aller et venir librement, une hausse du prix de délivrance de la Carte d’Identité Nationale et une hausse du prix de la communication téléphonique (appels, SMS et internet).

En outre, il déplore le fait que la suppression de la taxe de circulation censée être compensée par l’augmentation du prix de carburant, ait occasionné une hausse des prix de transport inter-urbain au point où voyager est devenu un défi pour les démunis.

Il demande instamment au gouvernement de prendre des mesures conséquentes pour exiger aux agences de voyage de procéder aux rabais du prix de transport inter-urbain dans un bref délai. Par ailleurs, le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère se dit déterminé à être aux côtés de la population tchadienne désœuvrée pour ne pas faillir à son engagement de mettre en évidence les abus et les injustices sociales dont sont victimes les citoyens tchadiens, et de dénoncer la multiplication des contrats d’adhésion dans lesquels les consommateurs ne disposent d’aucune liberté de négociation.

Le président du Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTV), Dingamnayel Nely Vernisis relève que les tchadiens constatent avec amertume que la délivrance de la carte d’identité nationale est un chemin de croix car depuis le début de l’année 2017, selon la loi des finances, il y a une augmentation des frais de délivrances de la Carte d’Identité Nationale. « Bien que la loi n’ait pas d’effet rétroactif, les usagers de l’année dernière qui avaient payé déjà 4.000 francs CFA (sans recevoir leurs cartes), sont sommés de payer à 10000 francs CFA. Ce qui constitue une entrave grave à leur patriotisme ainsi qu’à leur pouvoir d’achat déjà précaire suite aux 16 mesures », affirme le président de CTV, Dingamnayel Nely Vernisis.

Le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère interpelle humblement le gouvernement à faire le bilan des actions initiées en vue de renforcer la protection des Tchadiens depuis que les 16 mesures tendant à juguler cette prétendue crise sont entrées en vigueur, tout en appelant aux populations éprouvées d’être vigilantes pour ne pas se laisser désabuser par des mesures et pratiques impopulaires.