Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad: Le député Kebzabo met au défi le ministre Samir Adam


Alwihda Info | Par - 17 Novembre 2011 modifié le 17 Novembre 2011 - 20:52

J’invite donc M. Samir, s’il est un homme d’honneur, à répondre sans faux fuyants à ces questions », a écrit Kebzabo dans son droit de réponse envoyée à la presse. Kebzabo s’est toutefois engagé à renoncer à son mandat parlementaire si le SGG apporte des preuves « s’il le fait et que ses réponses sont exactes, je m’engage à renoncer à mon mandat actuel de député


Dans un droit de réponse, le député Saleh Kebzabo leader de l’UNDR (opposition), a lancé un défi au ministre secrétaire général du gouvernement M. Samir Adam Annour qui l’a attaqué, la semaine dernière, dans une intervention diffusée. Kebzabo a demandé à Samir d’apporter des preuves de ses accusations autrement dit il exige son départ du gouvernement et des excuses publiques du gouvernement. àDans son intervention télévisée, le SGG du gouvernement a accusé Kebzabo d’être un fugitif, ayant fui la prison d’un pays voisin sans toutefois citer le pays en question ni l’objet de l’incarcération. Kebzabo a de son côté considéré l’accusation de grave et a pris l’opinion en témoin en exigeant du SGG d’apporter des preuves. «  il s’agit ici de laver l’honneur d’un homme public qui est le chef de file de l’opposition politique et aspire à diriger le pays. J’invite donc M. Samir, s’il est un homme d’honneur, à répondre sans faux fuyants à ces questions », a écrit Kebzabo dans son droit de réponse envoyée à la presse. Kebzabo s’est toutefois engagé à renoncer à son mandat parlementaire si le SGG apporte des preuves « s’il le fait et que ses réponses sont exactes, je m’engage à renoncer à mon mandat actuel de député. S’l ne le fait pas et s’enferme dans le mutisme … j’exigerai du gouvernement des excuses publiques et son départ de ce gouvernement », a ainsi averti le député Kebzabo qui accuse le pouvoir d’avoir chargé depuis quelques semaines une bande de jeunes jouisseurs pour le dénigrer. « Cette démarche a amené à concevoir tous les scénarii connus, dont la face visible est l’activisme du ministre-SGG avec qui je n’ai jamais eu aucun rapport, si ce n’est qu’il m’ouvrait les portes lors de mes audiences avec le président de l’assemblée nationale au début de la présente législature », a souligné Saleh Kebzabo dans son écrit.
Alwihda actualités


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements