Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Le sous-préfet de Miandoum au plus près des civils, doléances de 24 villages


Alwihda Info | Par Reouhoudou Innocent - 11 Avril 2017 modifié le 11 Avril 2017 - 19:16


Le sous-préfet de Miandoum a effectué une efficace tournée dans sa circonscription pour recueillir les doléances et assurer la cohésion.


Tchad : Le sous-préfet de Miandoum au plus près des civils, doléances de 24 villages
La sous-préfecture de Miandoum, dans le département de la Nya, situé à 11km au Sud-ouest de la ville de Bébédjia, compte 24 villages.  Les conclusions des différentes rencontres avec le sous-préfet ont conduit ce dernier a effectué une tournée, du 28 mars au 8 avril dernier, dans sa circonscription, afin de constater et s'imprégner des réalités du terrain.

Accompagné dans sa tournée par les chefs de services déconcentrés de l'Etat, des ONG, des représentants de la société civile et religieux, et des responsables traditionnels, l'objectif est de sensibiliser la population dans plusieurs domaines, notamment l'éducation, la santé, l'agriculture, l'environnement, la cohabitation pacifique entre les populations, les conflits éleveurs-agriculteurs, et le mariage précoce des enfants.

Pendant cette tournée, les différentes populations ont adressées des motions et des remerciements au sous-préfet et aux hautes autorités du pays.

Les populations demandent entre autres, l'affectation des enseignants dans les 39 écoles que compte la sous-préfecture, la construction des salles de classes, la construction des centres de santé et la dotation en forage. En réponse, le sous-préfet de Miandoum, RAPMON KOLIBOUI a promis de transmettre à qui de droit les doléances. 

En abordant la question de l'éducation, il n'a pas été perdu de vue la scolarisation des filles. RAPMON KOLIBOUI a expliqué à la population l'ordonnance de la loi N°06/PR/2015 du 14 mars, portant interdiction de mariage des mineurs.

Dans le domaine de la santé, "tous doivent répondre à leur prise des vaccins et à l'utilisation des moustiquaires, vaut mieux prévenir que guérir", a-t-il martelé.

Pendant cette tournée, les représentants des associations féminines ont profitées pour sensibiliser leurs soeurs à s'organiser dès maintenant pour recevoir la première Dame, Hinda Deby Itno en mars 2018, dans la région.

Reouhoudou Innocent, correspondant Alwihda Info à Bébédjia.