Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : Les jeunes constituent un manque à gagner pour leurs parents


Alwihda Info | Par Reouhoudou Innocent - 29 Septembre 2014 modifié le 29 Septembre 2014 - 21:07

Reportage à Am-Timan par notre correspondant, Reouhoudou Innocent.


Un ex-ministre de la jeunesse lors de 17ème édition de la Fête Nationale de la Jeunesse à Am Timan. Crédit photo : Sources
Un ex-ministre de la jeunesse lors de 17ème édition de la Fête Nationale de la Jeunesse à Am Timan. Crédit photo : Sources
Pendant la periode de vacances, la ville d'Amtiman est considérée comme un eldorado pour certaines personnes. Durant les trois mois de vacances, le nombre de jeunes garçons vient craquer la ville d'Amtiman.

Dans la région de Salamat, le sol est fertile pour toutes cultures confondues, mais des bras valident errent pour la plupart dans les artères des rues. "D'autres se préoccupent pour les jeux de cartes et causeries futiles, en attendant le repas de midi", souligne un habitant de la ville.

"Les vacances ne se préparent pas comme ça, il faut créer des activités : Aller dans le centre de lecture et d'Animation pour se perfectionner, travailler aux champs avec les parents pour la préparation de la rentrée", déclare un enseignant de la ville d'Amtiman.

Le correspondant d'Alwihda Info a rencontré ce lundi 29 septembre 2014 un groupe de jeune étalé sur une natte au bord de la route et qui se repose. "Nous les jeunes d'Amtiman, notre activité principale c'est le football, donc on attend le soir pour jouer au foot", a souligné un jeune parmi le groupe.

Ces jeunes garçons à l'âge de 15 ans et plus constituent du coup un manque à gagner pour les parents pendant la periode des vacances dans la ville d'Amtiman. "Il fuient les travaux champêtres et peuvent causer un jour la délinquance juvenile dans la ville", explique un parent d'élève. Certains jeunes se lancent dans le groupe par imitation. Plusieurs jeunes abandonnent malheuresement l'activité culturel pendant cette periode morte. Quelques fois, certains d'entre-eux deviennent tout à fait des bandits et des "tramoliens" (drogués).


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements