Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad: 'Les masques tombent'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 26 Août 2008 modifié le 26 Août 2008 - 13:49

"Il y a des praticiens du Droit qui sont brillants, excellents, et puis, il y a les « trous » comme on dit à N'Djamena, ils ont beau avoir des diplômes, cela ne leur sert à rien [...] Je ne suis guère étonné par votre réponse qui est, en fait, une grosse fuite en avant, tellement votre désarroi est perceptible entre les lignes." Y. Ramadane


Tchad: 'Les masques tombent'

Par Youssouf Ramadane

LYADISH : LES MASQUES TOMBENT

Je ne suis guère étonné par votre réponse qui est, en fait, une grosse fuite en avant, tellement votre désarroi est perceptible entre les lignes.

J’ai évoqué des faits précis et argumentés, de mon texte et le votre, lequel emprunte des raccourcis et des insultes, je laisse les internautes en être seuls juges. Je commencerai par dire que par honnêteté intellectuelle, on doit éviter de rajouter des bouts de phrase au texte d’autrui. En effet, cette phrase (lyadish, taupe de Deby) a été rajoutée par vous-même. Mais, c’est trop vous demander.

Vous avez ensuite parlé de la décision de la cour criminelle, je vous cite : « quand en septembre, je donnerai cet arrêt limpide à mes étudiants de 2ème année de droit pénal….. ».

Mon dieu ! Il faut vraiment oser. Qualifier l’arrêt de condamnation à mort et à perpétuité (le texte intégral de l’arrêt est gardé secret), d’arrêt limpide, je crois que nous pouvons dire ALHAMDOULILLAHI, votre masque vient de tomber, et tout le monde sera édifié. Pour vous, donc, c’est une décision claire comme l’eau de roche.

Vous nous apprenez, vous-même, en toute modestie, que vous êtes juriste, vous nous avez même promis l’arrêt pour septembre, votre prochain « exploit », est- ce étonnant, vous venez de confirmer s’il le fallait que la connexion ANS-présidence-Lyadish, c’est du très haut débit, car selon toutes les dépêches, l’arrêt n’a pas été publié.

Pour finir, vous bombez le torse et nous affirmer « je vais donner cet arrêt limpide à mes étudiants de 2ème année », autrement dit, vous êtes chargé de TD. Vos étudiants constateront, alors, dans quel système arbitraire, les tchadiens vivent, ils relèveront aussi que cet arrêt que vous qualifiez de limpide est le symbole d’une parodie de justice, où toutes les lois et principes généraux de droit sont violés. Arrêt issu d’une justice expéditive et débouchant sur un peloton d’exécution, symbole encore une fois de l’arbitraire et du non droit.

Le plus grave, c’est que votre esprit embrumé et partisan ne l’a même pas compris, puisque vous voulez le citer, en exemple, à vos étudiants, c’est pour cela que vous le trouvez limpide. Le citer à des étudiants en Droit vivant dans un pays démocratique comme la France, patrie des droits de l’homme comme on dit. Il faut l’avoir lu pour le croire.

Oseriez-vous leur dire que des personnes présentes à Ndjamena, aux côtes de votre protégé exécuteur, ont néanmoins été condamnées par contumace ; vos étudiants comprendraient alors que le grotesque le dispute, chaque jour, à l’absurde dans le Tchad de Deby.

Il y a des praticiens du Droit qui sont brillants, excellents, et puis, il y a les « trous » comme on dit à Ndjamena, ils ont beau avoir des diplômes, cela ne leur sert à rien. C’est votre cas, et vos pauvres étudiants sont vraiment à plaindre. Un vrai « trou » disais-je, qui n’a même pas compris l’ironie de l’expression « extraordinaire » dans mon texte et qui a cru qu’on lui jetait des fleurs !


M. Youssouf Ramadane
ramadane2004@hotmail.fr

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements