Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Tchad: Les récommandations de la CCT


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ - 1 Février 2008 modifié le 1 Février 2008 - 15:54

la CCT, exhorte solennellement aux principaux leaders des forces de la résistance de désigner en toute urgence son leader politique commun, au nom de l’intérêt suprême de la nation. Car la cohésion politique est plus que jamais urgente et elle seule pourrait garantir véritablement notre victoire historique sur les forces de la terreur d’Idris Deby.


République du Tchad

Convention Citoyenne pour le Tchad

Concorde – Travail - Justice

Communiqué n°01/PP/CCT/2008

Les événements difficıles que traverse notre peuple sont en effet le résultat de l’ırresponsabilité politique du régime d’Idris Deby, soutenu par des puissances prédatrices. Ce régime refuse tout dialogue politique avec l’opposition politico-militaire, les formations politiques de l’intérieur et la société civile. Idris Deby instaure un régime d’état d’urgence dont le seul but est de garantir la sûreté de son régime agonisant en bâillonnant la presse et en empêchant toute critique à l’égard de son régime. Face à cette situation, la Convention Citoyenne pour le Tchad, demande à la population de garder son calme, aux agents des institutions de la république de continuer d’assurer le service minimum. Les forces de la résistance nationale sont des vaillants patriotes qui, au risque de périr, ont choisi, malgré les multiples contraintes, de sauver leur patrie de la dictature et de vous apporter le salut et le changement démocratique tant attendu.
Par ailleurs la CCT, exhorte solennellement aux principaux leaders des forces de la résistance de désigner en toute urgence son leader politique commun, au nom de l’intérêt suprême de la nation. Car la cohésion politique est plus que jamais urgente et elle seule pourrait garantir véritablement notre victoire historique sur les forces de la terreur d’Idris Deby.

En outre, nous attirons l’attention de Washington, de la Chine, de la Russie bref de l’ensemble de la communauté internationale sur la situation politique difficile de notre pays. Il est un droit constitutionnel et un devoir citoyen aux forces de la résistance nationale de lutter contre la dictature qui s’est insidieusement installée dans notre pays depuis fort longtemps. Ni l’EUFOR, ni même l’Epervier ne pourraient empêcher la progression triomphale des forces de la résistance nationale. L’expérience de tirs de semonce du 13avril 2006 ne peut aujourd’hui inquiéter la marche victorieuse des forces de la résistance unies, motivées et déterminées à délivrer le peuple tchadien de la tyrannie et de l’obscurantisme imposés par l’artisan de notre malheur collectif. Pour l’intérêt du peuple tchadien et celui des réfugiés du Darfour, que vous supposez défendre, nous vous invitons à la stricte neutralité dans ces combats.

Peuple tchadien nous vous invitons à la vigilance et à l’action car seule votre volonté et vos actes vous mèneraient vers le sentier des transparences, de la liberté, de la démocratie.


Djibrine Abakar Khirachi
Porte parole de la Convention Citoyenne pour le Tchad
khirachifr@yahoo.fr tel :00331380734330.


Le changement arrive quand les citoyens se réveillent tôt...


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements