Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Les tensions entre Padare et le nouveau Premier ministre


- 2 Janvier 2014 modifié le 2 Janvier 2014 - 07:25



Jean Bernard Padare. Crédit photo : Sources
Jean Bernard Padare. Crédit photo : Sources

Par RFI

(RFI) Le gouvernement tchadien a été remanié, lundi 31 décembre. Il s’agit d’un léger remaniement puisque seul le ministre de la Justice, Jean-Bernard Padaré, a été remplacé. C'est le notaire et questeur du Conseil économique et social, Me Béchir Madet, qui prend la tête de la chancellerie. Ce remaniement intervient près d'un mois après la nomination d'un nouveau chef du gouvernement, Kalzeubet Pahimi Deubet. Pourquoi avoir écarté Jean-Bernard Padaré ?

Entre le nouveau Premier ministre et celui qui était encore, il y a quelques jours, ministre de la Justice, le courant ne passait pas. Ce n'était un secret pour personne. Les deux hommes se parlaient à peine. L'entourage de Kalzeubet Pahimi Deubet accuse Jean-Bernard Padaré d'avoir toujours cherché à lui mettre des bâtons dans les roues, avant même qu'il ne devienne Premier ministre, quand tous les deux étaient membres du même cabinet.

« Jean-Bernard Padaré cherchait à tout prix à l'écarter du gouvernement, à le tenir éloigner du bureau politique du MPS, le parti au pouvoir », assure l'entourage de Kalzeubet Pahimi Deubet.

« Faux », répondent les proches de l'ancien ministre de la Justice, avant d’ajouter : « C'est le Premier ministre qui était jaloux des bonnes relations qu'entretenaient le président et Jean-Bernard Padaré mais aussi de ce que ce dernier avait accompli sur le terrain pour le MPS », affirment les proches de Jean-Bernard Padaré.

Le terrain en question, c'est la région de Mayo-Kebbi d'où sont originaires les deux hommes et qui sera une région clef lors des prochaines élections.

Lire la suite : RFI