Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: 'Lettre ouverte au Président IDRISS DEBY ITNO'


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 25 Février 2008 modifié le 25 Février 2008 - 18:27

Pour être en paix, commençons par vendre les armes que vous avez achetées cela nous permettra de construire cette paix et de construire notre pays.


Tchad: 'Lettre ouverte au Président IDRISS DEBY ITNO'
Excellence Monsieur le Président,

Permettez moi, simple citoyen de la République, de vous adresser cette lettre qui ne signifiera rien certes pour vous, mais pour moi et beaucoup de tchadiens, elle aura une grande importance.

Je ne pourrais pas me dire un citoyen courageux qui prend le risque de vous écrire mais je me dis tout simplement qu’il est de mon devoir et droit de m’exprimer car nul ne se mettra à ma place pour parler en mon nom.

Lorsque je parle de courage, je sais que le mien ne vaut rien comparé au vôtre. Peu d’hommes ici bas ont votre courage et c’est une chose que les tchadiens doivent vous reconnaître. L’Afrique toute entière, voire le monde, se souviendront de votre courage lors des affrontements du début du mois de février jusqu’à la porte du Palais Présidentiel. Vous avez eu le courage de rester et diriger les combats en ayant confiance à vos armes jusqu’au bout alors que presque tous vos proches, mêmes les éminents ministres qui se disaient tout puissants, ont pris la poudre d’escampette en allant se réfugier loin, vous abandonnant presque seul.

Excellence Monsieur le Président, permettez-moi de vous dire que votre courage a un côté suicidaire tant pour vous-même que vos proches, car pour protéger votre fauteuil, vous avez été amené à sacrifier des dizaines, voire des centaines de vies humaines en vous exposant personnellement. Cela est compréhensible lorsque l’on mesure les prix et bénéfices du pouvoir.

Le Tchadien moyen comme moi n’arrive pas à comprendre et se pose les questions suivantes :
· Avec qui êtes-vous en guerre, Excellence Monsieur le Président?
· Que vous reprochent ceux qui ont des armes en main aujourd’hui?

Les réponses à ces deux questions sont connues par tous les tchadiens et cela depuis bien longtemps.

En effet, tout le monde au Tchad sait que vous êtes en guerre avec vos propres frères, ceux avec qui vous avez grandi et vous avez partagé presque tout ensemble :
Timane Erdimi, Abakar Tolli, Mahamat Nouri, Abdelwahid Aboud Mackaye, Abderamane Koulamallah ne sont-ils pas tous vos proches parents sinon collaborateurs ? Je pourrais dire encore plus, ne sont-ils pas les fruits de votre pouvoir clanique ? Parmi tous ces noms, trouvez-vous un pauvre Laoukoura ou Golbossia ? Point de place pour ceux-là mais pourtant, lors des affrontements qui ont eu lieu dans la capitale, ce sont ces deux groupes de la grande famille tchadienne de Laoukoura et de Golbossia qui étaient les plus exposées aux canons et balles.
Ce sont ces pauvres familles qui, par milliers, durent traverser le fleuve nuitamment pour des villages et villes avoisinants. Elles sont jusque-là exposées aux intempéries et autres maux de la nature avec leurs milliers d’enfants. Ils sont encore soumis aux dénigrements et injures des peuples voisins.

Que peuvent bien vous reprocher Timane sans l’avis de qui, durant des années de votre règne, aucune décision ne pouvait se prendre ? On sait combien de mauvaises décisions ont été prises avec son aval.

Timane Erdimi, Abakar Tolli, Mahamat Nouri, Abderamane Koulamallah - qui d’entre eux n’a pas été intouchable dans le pays grâce à vous ? Qui d’entre eux n’a pas puisé injustement et illégalement dans les caisses publiques ?

Excellence, cela fait plus de 25 ans que vous vivez et partagez le pouvoir ensemble. 25 années que vous vous passez le pouvoir allant d’une main à une autre mais tout cela ne reste que dans la seule et même région du Tchad : le BET.

Laissez-moi vous dire que durant ces 25 années qui constituent en tout mon âge, moi comme de milliers de tchadiens sommes des vagabonds. Nous errons de pays en pays comme réfugiés, subissant les injures de toutes parts et par les autres africains qui nous traitent d’animaux sauvages et de biens de mots choquants.

Les tchadiens que nous sommes avions commencé par aspirer à la paix. Tout le monde commençait par croire au retour à la stabilité qui nous conduirait certainement vers une paix bientôt. Les tchadiens conscients, ceux qui étaient des réfugiés dans le monde entier avaient commencé par vous faire confiance. De milliers ont pris le chemin de retour au pays afin de vous aider à reconstruire. Je parle des vrais Tchadiens.

Souvenez-vous que les tchadiens vous avaient montré par combien ils en avaient marre de la guerre. Des centaines d’organisations et de corporations se sont levées pour dire non à la guerre. Vous avez vu combien de tchadiens étaient dans la rue pour les marches de paix ? Nul ne voulait être encore réfugié.

Nous avons vu et assisté aux différents appels et marches lancés par la société civile et l’opposition contre votre régime. Il n’y avait pas mobilisation de la population car nul ne voulait créer une situation de crise.

Mais aujourd’hui, vous et vos cousins les avez trahis. Vous nous avez trahi nous les pauvres Laoukoura, Golbossia en faisant de nous à nouveau la risée des autres africains.

Excellence Monsieur le Président, permettez-moi de vous dire maintenant ce que nous les vrais tchadiens, qui sommes patriotes, qui ne rêvons pas d’avoir votre fauteuil de Président vous reprochons :

· Vous avez déstabilisé le pays : Vous avez fait de notre patrie une poudrière. Notre patrie est devenue un champ de mines. Le Tchad est devenu le pays le plus armé en Afrique.
· Vous avez investi environ 70% des richesses et revenus du pays dans l’achat d’armes et de matériels de guerre, laissant le peuple qui croupit dans la misère, dans l’obscurité totale.
· Vous avez acheté autant d’armes que chaque tchadien pourrait en recevoir une et il en resterait encore.

Comment voulez vous être en paix au moment où chaque citoyen à une arme en main ? Nous savons tous que les armes sont des choses qui excitent les peuples à la guerre. Un homme armé se sent fort et aspire au pouvoir.

Vous vous êtes mis dans une situation sans autre issue.

Un chien enragé, commence d’abord par attaquer son maître. Vos chiens qui sont armés, sont devenus enragés et ne peuvent que commencer par vous leur maître.
Vous avez dilapidé toutes les ressources du pays pour des armes durant les 18 années au pouvoir. Vous n’avez rien fait de patriotique pour le tchadien moyen comme moi.

Vous investissez soixante dix milliards (70.000.000.000) de Francs pour vous acheter des armes de guerre alors que pour construire une sacrée université, il faut moins de dix milliards (10.000.000.000).

Un peuple instruit ne va pas en guerre. Un peuple instruit cherche la paix.
Nous savions que le peuple tchadien à une culture de violence cela à cause de l’ignorance et de son taux d’analphabétisme dominant.

Le peuple tchadien est un peuple combattant qui ne peut penser qu’à la guerre.
Dites moi Excellence, combien de membres de votre famille ne savent pas manipuler une kalachnikov? Combien de Zaghawa et de Gorane ne possèdent pas d’arme ? Je suppose que zéro sera le chiffre correspondant.

Alors comment voulez vous être en paix?

Excellence, nous sommes de milliers de tchadiens à aspirer à la paix. Nous voudrions vous aider à reconstruire le pays. Nous sommes fatigués d’être des réfugiés depuis des décennies. Nous sommes fatigués de finir nos vies dans les cabarets faute de structures éducatives et de formations. Nous sommes fatigués d’être des chairs à canon.

Nous sommes conscients que le Tchad est si vaste et que les tchadiens sont de millions mais cela ne peut nous donner raison de vouloir être tous à la tête de ce pays. Pour tout le Tchad, il ne faut qu’un seul Président. Ce Président peut être de n’importe quelle région du pays. Il peut garder le pouvoir durant toute sa vie. Modifier la constitution autant de fois qu’il le veuille. La seule chose à laquelle le véritable peuple tchadien aspire, c’est LA PAIX.

Nous savions que dans le monde, il y a des personnes qui sont au pouvoir pendant des décennies mais leurs peuples ne prennent pas les armes comme c’est le cas au Tchad.

Ces chefs d’Etat, bien que dictateurs, savent répondre aux besoins élémentaires de leurs peuples.

Je vous donne l’exemple de Fidel Castro, bien que ce fût un dictateur, il est aimé par tout son peuple. Il a su donner une notoriété à Cuba de par le monde.
Cuba est connu dans le monde entier pour sa médecine. Il y a 2 médecins pour 5 personnes dans ce pays.

Après 49 années passées au pouvoir, voilà qu’il se retire de la tête de ce pays sans drame et pire encore, le pouvoir sera transmis à son cadet et le peuple Cubain ne voit en cela aucun inconvénient.

Il y a aussi le cas de la Libye avec son guide Mouammar Kadhafi. Il est au pouvoir depuis plus de 30 ans. Et le peuple Libyen l’aime toujours.
Il n’est pas tard pour vous Excellence de rattraper vos erreurs et de vous racheter aux yeux de tchadiens que nous sommes. Nous sommes prêts à vous aider à reconstruire le pays.

Un vrai patriote est celui là qui ne combat pas pour l’argent ou des postes à responsabilités. Il combat pour une cause nationale.

Vous avez aussi détruit le pays en optant pour le système de négociation en petits groupes. Vous négociez la paix avec les différents groupes rebelles en mettant l’argent au devant de toute négociation. Cette manière est devenue un système de commerce au dos des pauvres tchadiens que nous sommes. Vous saviez que les milliards que vous leur donnez pour leur permettre de rentrer, ils utilisent cela pour former d’autres rébellions encore puisque la rébellion est ainsi devenue un fonds de commerce.

Pour être en paix, vous devez arrêter avec les négociations sectaires, accédez au souhait de la grande majorité des tchadiens pour une conférence globale de paix afin que tout tchadien conscient, patriote qui aspire vraiment à la paix, puisse rentrer au pays sans des revendications personnelles et égoïstes.

La Paix ne s’achète pas avec des postes ministériels et des billets verts.

Excellence monsieur le Président, pour finir, je vous exhorte à écouter le cri des milliers de vrais tchadiens qui souffrent, ceux qui gémissent à cause de vos fautes que je considère comme de simples erreurs pardonnables. Ecoutez la société civile qui appelle à la paix par un dialogue inclusif et franc.

Faites appel aux vrais fils de ce pays qui sont par milliers et qui sont prêts à vous aider.

Pour être en paix, commençons par vendre les armes que vous avez achetées cela nous permettra de construire cette paix et de construire notre pays.

Pensez à ce que diront les tchadiens de vous après votre mort : Qui était le Général Président Idriss Deby Itno ?

Par M. IBANGOLON Abel
Vrai citoyen Tchadien qui aspire à la paix.
Tél. Roaming : +2356274958 / +23774300790
Courriel : ibangolo@yahoo.fr