Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad : Lettre ouverte au Président Idriss Déby Itno (Par MIAN-HINGAM SAURIA)


Alwihda Info | Par MIAN-HINGAM SAURIA - 25 Janvier 2015 modifié le 25 Janvier 2015 - 10:51


MIAN-HINGAM SAURIA
MIAN-HINGAM SAURIA
Excellence.

Qu’il me soit permis une fois de plus vous adresser une lettre ouverte . Car, ma première lettre ouverte est restée sans suite.

Cette seconde est motivée par les propos du ministre des Infrastructures lors de sa rencontre avec les hommes des médias. Ces propos me font comprendre qu’il n’y aura de suite à ma lettre ouverte.

Mais ne sachant pas si elle vous est parvenue ou pas, j’ai décidé de vous adresser une seconde qui plutôt serait une contribution à l’émergence du Tchad. Excellence, voici deux analyses qui me permettent de tonner la sonnette d’alarme pour vous dire que la gérontocratie empêche la jeunesse Tchadienne d’être audacieuse et ambitieuse. Pire, elle détruit votre politique et l’empêche de s’inscrire dans le long terme. Car les bonnes œuvres posées par vos collaborateurs sont en leur propre nom mais les mauvaises c’est à votre actif.

Excellence, avant de faire mes analyses qui s’articulent sur 2 points, je sollicite votre intervention personnelle pour que l’Etat me dédommage car le projet d’embellissement de la ville de N’djamena m’a coûté des centaines de millions. Pour l’heure, la société MIAN ENVIRONNEMENT rencontre de sérieux problèmes financiers. Contrairement aux propos du ministre des infrastructures Adoum Younousmi par ailleurs président du comité d’organisation du sommet de l’Union Africaine à l’endroit des hommes des médias, les notifications suivantes sont données aux différentes références de nos correspondances : n°77/PR/ PM/CPOSUA/CAB/2013 du 29/10/2013,N°639/M/SG/DV/2014 du 02/08/2014,N °553/DGR/CESC/2014 du 05/09/2014, N °710/MITAC/SE/SG/DGR/CESC/2014 du 15/10/2014 et V/LN°710/MITAC/SE/SG/CESC/ 2014 du 23/10/2014.

Je demande votre intervention parce que contrairement à la société qui avait le contrat de confection des passeports et Carte Nationale d’Identité, je suis issu d’une famille modeste, peu connue, je n’ai pas d’influence nécessaire pour peser sur le monde des affaires au Tchad ou défier qui que ce soit.

Ma première analyse concerne la gérontocratie (avec un usage permanent des théories de Machiavel), car dans leur milieu on entend souvent vos louanges à travers des médias mais à votre absence ce sont : où sont parties les recettes de la Douane ? IDRISS DEBY ITNO Président Directeur Général du Tchad S.A Unipersonnel, le pétrole du Tchad ne profit qu’aux proches, pourquoi le président est très fort en matière d’analyse et stratégie militaire pour protéger son pouvoir mais la question du développement lui échappe ? Le Président veut changer les choses mais nous-mêmes nous ne l’aidons pas. Ainsi cette gérontocratie vous pousse à mettre sur pied un système qui ne tienne qu’en ce moment sur les deux pieds d’argile avec un corps de fer. Le premier pied est la peur qui tient la population et le second est le nationalisme des Tchadiens.

A voir de prés, la seule chose qui empêche les troubles sociaux est juste la peur bleue avec un brin d’espoir au fond. Puis, cette lutte farouche contre le terrorisme et la force de frappe des militaires Tchadiens sur qui vous êtes placées. Autrement il vous sera difficile de gouverner correctement.

La deuxième est l’analyse des plaintes des jeunes désœuvrés qui sont les suivantes : à quand la fin du règne de Deby pour sortir de la misère ? Je vais entrer dans le MPS pour être riche, trouver un emploi et gagner des marchés. Nous sommes maudits ! Où va le Tchad ? Les fonds destinés à la jeunesse sont raclés par les supers jeunes âgés de 60 à 70ans. Le président DEBY a une bonne volonté mais il est mal entouré…

Avec le développement des réseaux sociaux où les jeunes sont les premiers à en faire usage, Excellence je vous prie de revoir certaines choses pour non seulement affermir votre gouvernance mais aussi, assurer une stabilité basée sur le développement, l’exploitation, l’exportation des produits made in Chad à travers le coaching gouvernemental des entreprises promues par les jeunes en faveur de l’emploi. C’est avec des jeunes qu’il faut composer. Excellence, la jeunesse a des potentialités que vous ne pouvez imaginer.

Mon rêve c’est de vous voir vivre au Tchad, au milieu de votre famille après exercice de pouvoir. Ceci est possible. Le secret se trouve dans mon livre intitulé « LES SEPT PILIERS POUR UN TCHAD EMERGENT, sous-titré LE REVE TCHADIEN ». Un livre que tout Tchadien doit lire et qui paraîtra bientôt chez l’Harmattan.

Cordialement

MIAN-HINGAM SAURIA
Directeur Général
MIAN ENVIRONNEMENT.
miansauria@gmail.com

Lettre ouverte au Président de la République
IDRISS DEBY ITNO


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements