Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad-Libye : Réouverture restreinte d'une partie de la frontière


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 1 Mars 2017 modifié le 1 Mars 2017 - 09:33

Le ministre de la Sécurité Publique et de l’Immigration, M. Ahmat Mahamat Bâchir a annoncé hier à Bardaï (Tibesti), l’ouverture de la frontière tchado-libyenne, avec Wour comme seule porte d’entrée et sortie.


Des militaires tchadiens en patrouille dans le Tibesti, le 28 mars 1999. CRÉDITS : HERVÉ BAR / AFP
Des militaires tchadiens en patrouille dans le Tibesti, le 28 mars 1999. CRÉDITS : HERVÉ BAR / AFP
Le ministre de la Sécurité Publique et de l’Immigration, M. Ahmat Mahamat Bâchir a annoncé hier à Bardaï (Tibesti), l’ouverture de la frontière tchado-libyenne, avec Wour comme seule porte d’entrée et sortie.

Un risque d'infiltration

Le 6 janvier dernier, le Tchad, par la voie de son Premier ministre, a annoncé la fermeture de la frontière terrestre tchado-libyenne "face aux périls qui menacent l’intégrité du territoire national". Les régions frontalières de la Libye ont été déclarées "zones d’opérations militaires". Le Tchad et la Libye ont une frontière terrestre commune continue longue de 1055 kilomètres.  

Justifiant cette fermeture, le chef du gouvernement Albert Pahimi Padacké a précisé que des « groupes terroristes isolés ont convergé vers le sud de la Libye, c’est-à-dire à la frontière nord de notre pays, qui se trouve ainsi potentiellement exposée à une grave menace d’infiltration terroriste ». 

Le Président de la République, Idriss Déby a confirmé ces informations, affirmant dans un récent entretien  qu'en Libye,  "l’intervention des forces spéciales occidentales contre Daesh à Syrte n’a pas réglé la menace, elle l’a déplacée depuis la côte méditerranéenne jusqu’à la région de Koufra au sud, à 200 km du Tchad, où les terroristes se regroupent". 

Prise de fonctions du nouveau gouverneur hier

Le 16 février dernier, un nouveau gouverneur a été nommé dans la région du Tibesti, par décret présidentiel. Il s'agit de Hassan Tchonai Elimi, en remplacement de Tahar Barkai. Il a été installé hier dans ses fonctions.