Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad - Mali: Non aux campagnes de mystifications!


Alwihda Info | Par - 23 Février 2013 modifié le 23 Février 2013 - 02:54

Leur cynisme n’a d’égal que leur fourberie de vouloir endoctriner le peuple par des mensonges et des âneries creuses et insensées. Nous voyons mal que des soldats tchadiens, aguerris au combat du désert tombent comme des mouches dans la lutte contre les narcotrafiquants au Mali. Notre armée est de loin, celle qui pourra mettre un terme aux ambitions obscures des insurgés évoluant sur sous la bannière « d’islamistes ».


Tchad - Mali: Non aux campagnes de mystifications!
Les sites internet rongés par une « cybermania » débordante et la désinformation impudente ne sont pas allés du dos de la cuillère pour vomir honteusement leur fiel mensonger en annonçant haut et fort la mort d’une vingtaine de soldats tchadiens et plusieurs autres blessés au Mali. Cela relève de la pure animosité, de la malhonnête intellectuelle et paranoïa psychotique. Ces compatriotes qui se cachent derrière leur clavier d’ordinateur, faisant violence sur leur degré de sincérité et leur cécité intellectuelle pour monter de toute pièce des grossières, des insanités et des incongruités qui ne les honorent pas.

Leur cynisme n’a d’égal que leur fourberie de vouloir endoctriner le peuple par des mensonges et des âneries creuses et insensées. Nous voyons mal que des soldats tchadiens, aguerris au combat du désert tombent comme des mouches dans la lutte contre les narcotrafiquants au Mali. Notre armée est de loin, celle qui pourra mettre un terme aux ambitions obscures des insurgés évoluant sur sous la bannière « d’islamistes ».
Les Tchadiens ne sont pas si bornés pour ne pas comprendre les messages grossiers des « bouffeurs de cacahuètes » désespérés qui rasent les murs pour aller poster leur message dans des cybercafés, car ayant fini par abuser de la confiance de leur mécène. On ne peut pas prétendre vouloir changer le régime et vivre aux crochets des gens pour avoir de quoi calmer sa faim. On ne peut être éternellement opposants-mendient, car au bout de cinq, dix, quinze ou vingt ans, le bienfaiteur commence a en avoir marre des eternels oisifs qui rêvent d’un lendemain sans flamme.

La mauvaise volonté et la fourberie aidant, ces compatriotes pour alimenter leur sites et leur intérêt nébuleux, seraient prêts à prédire ou souhaiter la mort de tous les Tchadiens, la survenance des catastrophes naturelles comme les Tsunami ou les tremblements de terre, juste pour dire que c’est la faute du gouvernement. Que tous les malheurs qui affligent les hommes, que les maladies, les problèmes aux foyers, la pluviométrie déficiente sont les œuvres de Deby et son régime. Et que s’ils étaient à la place du Président Idriss Deby, ils feraient mieux alors que dans la vie active, ceux-ci n’avaient jamais travaillé dans leur vie ou vivant des aides gouvernementales de leur pays d’accueil.

Pour ces rêveurs, ces négationnistes et ces « hypocondriaques », nul n’est capable de faire mieux qu’eux, même si dans la vie civile, ils n’avaient jamais été capables de faire étalage de leur compétence et réalisations sur la voie publique. Quant on n’a pas été capable de construire un hangar ni même de creuser un puits, comme pouvoir prétendre diriger un pays. Quant on n’a pas pu tracer un layon, comment prétendre vouloir faire un miracle? Passer tout son temps en dehors du pays, faire de l’exil sa manière de vivre, faire de l’opposition sa profession, car, nul ne peut contredire que beaucoup de nos concitoyens se disant opposants ou exilés politiques n’ont rien à proposer au peuple sinon que des discours démagogiques fades, des mensonges grossiers et l’absence d’un projet de société : du mensonge comme profession de foi!
Ces gens sans élégance, dans leur orgueil démesuré et rêveries se croient investis de tous les pouvoirs, même celui de prédire la mort prochaine de leur semblable. N’ont-ils pas déjà annoncés le décès imminent du Président Idriss Deby? N’ont-ils pas annoncé d’une façon prophétique la fin du régime en place au Tchad comme s’ils étaient investis du pouvoir de forger les destins? Ces mêmes personnes se nommant « opposantes » n’avaient-elles pas rasées nuitamment les murs et se confondant à leur ombre pour rentrer dans les chancelleries tchadiennes à l’étranger? N’avaient-elles pas fait le pied de grue pour prendre attache avec des délégations tchadiennes dans les hôtels occidentaux?

Aujourd’hui, le Tchad s’est irrémédiablement engagé dans la voie du développement. Le pays tout entier est devenu un véritable chantier. On voit émergé ça et là, des points d’adduction d’eau potable, des infrastructures routières, des ouvrages de voirie, des dizaines d’hôpitaux, de dizaines d’établissements d’enseignements, des projets agricoles et d’élevage, des nouvelles technologies d’information, des programmes de création et d’amélioration d’emploi. Contrairement aux campagnes éhontées de désinformations, de dénigrements et de lynchage médiatique, le Tchad est en marche vers son développement, marche vers sa lutte contre la pauvreté, l’insécurité civile et alimentaire, etc.

Contre mensonges, médisances, dénigrements, mauvaises foi et volonté, contre les tentatives de déstabilisation, le Tchadien portera haut, au fait de la gloire son ambitieux programme de développement et de lutte contre le sous-développement. Les crocodiles n’auront plus assez de larmes pour pleurer et inonder les projets salvateurs tant attendus par le peuple Tchadien. Nous n’avons aucun droit à un retour aux temps de l’obscurantisme, nous avons connu malheureusement trente ans de guerre, nous nous engageons à mener des années supplémentaires pour sortir notre pays du cercle vicieux de pays assisté et pauvre.
Aucun argument, aucun mensonge, aucun site ou aucun opposant aussi volubile soit-il, ne pourra endiguer la marche immuable du peuple Tchadien vers un horizon nouveau. Personne ne pourra mettre un frein à l’élan patriotique et aux volontés affichées pour donner une nouvelle et flamboyante image à notre pays. Nous demandons aux gens ayant la tête dans les nuages de revenir sur terre et d’adopter une attitude réaliste et pondérée en acceptant que rien ne pourra arrêter cette somme de volontés inébranlables, ces engagements sincères et dignes pour éclairer chaleureusement enfin valablement la lanterne du Tchad dans le concert des nations.

Le levier pour la mise en marche du train devant conduire notre pays vers sa renaissance a été déclenché depuis près d’une demi-décennie, aucun mystificateur, aucun vendeur d’illusions, aucune pie, moins encore des fondamentalistes fanatiques ou encore des « cybers terroristes » ne pourraient inverser la vapeur pour faire reculer ou dérailler le train Tchad, lancé à grande vapeur vers sa fabuleuse destinée, fracassant sur son passage le scepticisme, les médisances et les mauvaises intentions. Ce train populaire, orné de la bannière de l’espérance et mènera son voyage à terme à la rencontre d’un Tchad plein d’espoir, uni, sécuritaire, reconstruit, fort et prospère, un havre où tous ses fils y vivront en paix et dans la cohésion nationale.

Moussa Guetane M.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements