Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: 'Même vendu aux enchères, Nouri pourrait manquer de trouver un preneur'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 16 Septembre 2008 modifié le 19 Septembre 2008 - 16:42

Ministre par ci et par là comme ça se fabrique au Tchad, préfet puis ambassadeur quelques mois en Arabie Saoudite, monsieur Mahamat Nouri réactive ses instincts d’insurgés pour se retrouver finalement au Soudan. Voilà un parcours qu’un partisan de Nouri retient comme élément de compétence pour démontrer que son patron est le plus apte à diriger le Tchad. Plus tard, même vendu aux enchères, Nouri pourrait manquer de trouver un preneur.


Tchad: 'Même vendu aux enchères, Nouri pourrait manquer de trouver un preneur'

Par Joe Al Kongarena

Réaction aux arguments du directeur de Tchadespoir sur Mahamat Nouri.

Si j’étais le fier monsieur le directeur de Tchadespoir, j’aurais été plus méthodique, rigoureux et j’aurai mis beaucoup de contenus dans un article qui fait la promotion de mon patron, un homme de plus en plus contesté. Hélas, ce monsieur s’accroche à un cliché pour vendre aux Tchadiens le seigneur de guerre Mahamat Nouri. Les partisans Nouri s’agriffent à l’argument cliché stipulant qu’il n’existe pas d’école pour devenir président de la République. Je réponds que c’est vrai. Aussi, n’importe quel attardé en course pour la présidence peut invoquer ce même argument et on lui répondra que c’est vrai. Cependant, j’ai une question à poser à ceux qui font de ce cliché leurs gilets de sauvetage : Où avez-vous appris que l’accumulation ou une combinaison des éléments comme l’incompétence, l’irresponsabilité, l’inconséquence politique, carences intellectuelles, l’amateurisme, ... aide à diriger efficacement un pays ?

Mahamat Nouri et ses partisans n’ont rien compris des bouleversements qui se passent en ce moment au Tchad. Les Tchadiens ont été mous avec Deby en 1990. Cela fait longtemps que nous avons compris cette erreur. La jeunesse d’aujourd’hui sera très dure avec le successeur de Deby Itno. Et dans quelques années, nous mettrons la barre encore très haute. Quel est le message de cette rigueur ? Que les médiocres aillent se bercer dans leurs médiocrités, se tiennent loin de nos deniers publics et surtout pas au premier plan. Nous leur reconnaissons le droit de rêver au fauteuil présidentiel. Mais, du rêve à la réalité, nous placerons des filtres et exigerons des compétences. Nous avons assez connu de problèmes au Tchad pour continuer d’accorder de faveurs aux incompétents.

Il me semble bien qu’il n’ya pas que Mahamat Nouri qui traine de sérieuses lacunes sur lui. À travers lui, c’est toute une classe dirigeante potentielle qui étale ses carences.

Ministre par ci et par là comme ça se fabrique au Tchad, préfet puis ambassadeur quelques mois en Arabie Saoudite, monsieur Mahamat Nouri réactive ses instincts d’insurgés pour se retrouver finalement au Soudan. Voilà un parcours qu’un partisan de Nouri retient comme élément de compétence pour démontrer que son patron est le plus apte à diriger le Tchad. Nous savions Nouri et sa bande carencés mais il serait difficile d’évaluer précisément ce déficit. Je ne savais pas qu’il pouvait manquer de serieux et du bon sens à ce point. Monsieur le directeur de Tchadespoir vient de jeter à nos visages les lacunes de toute une équipe qui aspirent à diriger le Tchad. Ce n’est pas du tout rassurant. Il aurait mieux d’affirmer simplement que Nouri est le plus compétent sans justification que renforcer nos doutes par de ses à-peu-près. Faites un peu d’effort svp.

Il serait bénéfique à monsieur le directeur de Tchadespoir d’améliorer un peu sa prestation de vente d’un des derniers lieutenants de Hissein Habré encore en activité ans le giron politique Tchadien, Mahamat Nouri.Qu’il le fasse assez rapidement. Car, plus tard, même vendu aux enchères, Nouri pourrait manquer de trouver un preneur.

J’avais dit que Mahamat Nouri n’a pas de compétences pour diriger un pays mais j’avais été moins bavard sur les raisons de mes doutes. Ce sera pour bientôt. Accordez-moi quelques jours pour terminer d’autres obligations. Je vous dirai pourquoi je doute de Mahamat Nouri.
Souhaitons que le débat et autres échanges continuent. Nous finirons tous par voir clair et élire un meilleur candidat qui mènera le Tchad vers le changement.

Joe Al Kongarena, librafrique.com