Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad| 'Michelot Yogombaye: quelle bouillie sers-tu ?'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 15 Septembre 2008 modifié le 15 Septembre 2008 - 01:41

Le suivisme aveugle et la transposition folle des vérités d’occident vers les pays du sud, je suis contre. Mais, l’humanité, les droits et les manifestations des libertés, il fau avouer que ces occidentaux en font mieux que nous. À défaut de créer un univers vivable pour dictateurs tropicaux, il est nécessaire de clamer plus de droits et libertés comme en occident pour leur faire comprendre qu’un président de la République est un employé du peuple. C’est le plus grand et le meilleur parmi les employés du peuple car tout le monde ou la majorité l’a choisi.


Tchad| 'Michelot Yogombaye: quelle bouillie sers-tu ?'

Par Adoum Hassan Issa

Michelot Yogombaye : quelle bouillie sers-tu ?

Il dit desoccidentalisons les droits d’homme. Il faut d’abord créer ou inventer nos propres principes de droits. Des principes conçus uniquement pour les réalités locales sans tenir compte du gros village qui est le monde. Il faut d’abord inventer les règles de droit qui sont propres à nos quartiers au village, mais qui ne s’adressent pas à tous les villageois. Faisons d’abord cela tenir compte de la tendance mondiale des relations et des particuliers. Le conformisme à l’occident, je suis contre. Le suivisme aveugle et la transposition folle des vérités d’occident vers les pays du sud, je suis contre. Mais, l’humanité, les droits et les manifestations des libertés, il fau avouer que ces occidentaux en font mieux que nous. À défaut de créer un univers vivable pour dictateurs tropicaux, il est nécessaire de clamer plus de droits et libertés comme en occident pour leur faire comprendre qu’un président de la République est un employé du peuple. C’est le plus grand et le meilleur parmi les employés du peuple car tout le monde ou la majorité l’a choisi.

De toute façon, est-ce que ce qui est le plus urgent au Tchad en ce moment?

1. Ce qui urge n’est-il pas qu’Idriss Deby parte?
2. Ce qui n’est-il pas que le successeur soit un monsieur plus compétent qui doit faire mieux que Deby?
3. Ce qui urge au Tchad n’est-il pas la sécurité et le règlement pacifique d’un conflit qui a trop duré?
4. Ce qui urge n’est-il pas d’ouvrir les yeux pour choisir quelqu’un qui ne doit plus nous roubler comme Idriss Deby le fait depuis plusieurs années
5. Ce qui urge n’est-il l’assurance des besoins sociaux premiers et l’amélioration de la condition du citoyen tchadien?

Ce qui est lamentable, c’est que nos soi-disant intellectuels pondent des longs écrits pour signaler qu’il existe en des moments leur lucidité est très réduite. Je ne suis pas sûr de comprendre les trop longs écrits de mr Michelot Yogogombaye. Même dans son billet de vendredi, cet article est dépourvu d’angle et diffus. Un écrit qui n’a pas d’ancrage. Plusieurs idées sont juxtaposées les unes des autres faisant une bouillie où on connait ni gout ni couleur mais seulement on espère que ça va guérir une maladie. Laquelle? On ne le sait pas mais comme un corps peut être malade, il s’agit seulement d’une maladie et c’est tout. Permettez à nous autres de pondre ces écrits mais pas nos intellos envers qui nous attendons et exigeons beaucoup de choses.

De quoi veut-il parler et où est-ce qu’il veut en venir? Tantôt il prend la défense de Mahamat Nouri et appui son discours et tantôt il parle des femmes, des hommes, du nord, du sud, de la liberté d’expression, de la conscience, de la morale,... Parfois, il prend l’allure d’un conseiller et de donneur de leçons. Tous ces thèmes sont développés dans ce même article. L’idée centrale de cet article n’est nulle part. C’est une réunion de plusieurs idées mal organisées sans un noyau central et le message est diffus. Les lacunes de monsieur Yogogombaye se trouvent dans le fait qu’il se contredit souvent et pour un prix des enchères. Il nous montre qu’il appuie le discours de Mahamat Nouri. C’est son opinion et je ne vois pas de problème qu’il l’affirme. Mais ce même Yogogombaye dit : « Nous devons nous imposer un devoir de prudence et un sens de responsabilité les uns et les autres.» Est-ce que c’est par prudence que Mahamat Nouri a déclaré que le Tchad est de culture arabo-musulmane? Yogogombaye est une personne distraite qui a un problème de logique.

J’ai parfois l’impression qu’il s’adresse à Joe Al sur son article qui dit nettement que Mahamat Nouri n’a pas de compétence pour le Tchad. Je ne suis pas entrain de pousser les deux hommes à un nouvel accrochage mais j’ai l’impression que c’est ça. Comment fait-il pour réagir à un débat tout en parlant de toutes ces idées dans un même article? Un des secrets du journalisme n’est-il pas d’être clair quand on communique ? Si c’est vrai que ça fait référence à cette dure déclaration sur monsieur Nouri alors je ne vois toujours pas de logique entre la peur d’autrui et la notion de compétence d’un seul individu. Par exemple, Nouri peut être quelqu’un de très compétent mais je peux quand même avoir peur de lui ou j’aime beaucoup un ami sans avoir peur de lui pourtant il est quand même incompétent à diriger le Tchad. Soit que Yogogombaye est un individu distrait qui parle avec les autres tout simplement parce qu’il ne suit pas du tout le courant des actualités ou alors il veut être exceptionnel et faire ses choses à part. Il n’ya pas de mal à mais il faut dans ce cas créer un courant d’idées ou de débat et nous entrainer dedans. Nous te suivrons mais il ne sert à rien que nous soyons diffus.

Adoum Hassan Issa

la_voix_du_citoyen@yahoo.fr