Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
LIVRE

Tchad, Ndjam livres 2012 est lancé à Ndjamena


Alwihda Info | Par - 26 Novembre 2012 modifié le 26 Novembre 2012 - 23:50

Après trois éditions, Ndjam livres reste un événement de rencontre entre écrivains, éditeurs, presse, et publics piloté par librairie La source autour d’exposition, de rencontres littéraires, de concours et de spectacles.


Ndjam livres 2012 est lancé officiellement à l’Institut Français du Tchad (IFT) le mardi 20 novembre. La cérémonie d’ouverture a ressemblé des hommes politiques, les libraires, des acteurs littéraires, des partenaires, la presse… La 4ème édition de Ndjam livres est élargie à toute la ville de Ndjamena. Les représentants de chaque stand (éditeurs, libraire, journalistes, les associations…) présentent leurs activités et rencontrent le public. Quelques surprises ont suivies la cérémonie d’ouverture sous la direction du chorégraphe Yaya Saria et Slameur Didier laylaye Alias Croquemort dans le jardin de l’IFT.
 
Après trois éditions, Ndjam livres reste un événement de rencontre entre écrivains, éditeurs, presse, et publics piloté par librairie La source autour d’exposition, de rencontres littéraires, de concours et de spectacles. Le rôle d’internet et des nouvelles technologies dans la circulation des textes et des idées n’est pas perdu de vu. Celles-ci contribuent et sont devenues un outil fondamental et déterminant qui permet d’assurer un échange et un partage de la connaissance avec le monde entier. C’est également l’enjeu des grands débats et de l’atelier mené par des médias (RFI). Le CEFOD, le Centre Almouna, IFT en partenariat avec la Bibliothèque Nationale présenteront la maquette du premier portail numérique au Tchad consacré à la mutualisation des fonds documentaires des médiathèques.
 
Cette année Ndjam livres s’étend partout en ville avec 15 partenaires associés à la programmation. Avec le festival Ripomus, Nimrod conduira un atelier d’écriture qui s’inscrit dans le cadre des résidences sur la « mutation urbaine » qui a débuté avec les résidences photographiques de Philippe Guionie et Anisa Michalon et dont la première diffusion se tiendra en février 2013 lors de l’événement « Ndjamena, imaginer la ville/capitale de demain ».
Par ailleurs une carte blanche au chorégraphe Yaya Saraia, et Slameur Didier Lalaye, Alias croquemort co-auteur d’une programmation de performance tout au long du festival. Ils mettront en scène le texte et la littérature et clôturons cette nouvelle édition par une soirée au café des artistes le 30 novembre à 19h 30mn.
Mahamat Ramadane-Alwihda