Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: Non aux saletés à N’Djamena est-il possible?


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 18 Janvier 2011 modifié le 15 Janvier 2011 - 08:45

N’a-t-on pas dit: prends la paille dans ton œil avant de dire à ton prochain d’en faire de même?


Par Elysée N.

N’a-t-on pas dit: balaie ta devanture avant de demander aux autres d’en faire autant ? En voulant rendre propre, salubre la commune de Ndjamena, les responsables de cette institution se sont longuement contentés à déguerpir, bouter les Leyda hors de Ndjamena. Malgré la guerre déclenchée contre les Leyda en mars dernier, ces plastiques indésirables résistent. La mairie a imposé aux citoyens de faire de pavés devant leurs maisons surtout ceux qui habitent aux bordures des voies bitumées, de reconstruire leurs maisons avec des matériaux durables. Est-ce là rendre la capitale tchadienne vitrine de l’Afrique centrale? Pourtant et comparativement à certains pays situés au cœur de l’Afrique, le Tchad est loin de la réalité. Il suffit tout simplement de faire un tour autour de cette institution pour constater les crachats collés au mur, les toiles d’araignée servant de décor. Bien plus, une partie du mur allant vers la morgue de l’hôpital est restée sans être pavée et bien bourrée de saletés. On dirait que la mairie est spécialisée pour prendre des décisions et imposer à la population sans les exécuter en son sein. En tout cas il est temps de prendre de décisions mais faut il songer à les appliquer pour être exemplaire. La fête du cinquantenaire préparée en grande pompe s’accommode mal avec les tas d’immondices jonchant partout nos rues.