Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Enquête

Tchad: Où sont les assassins de Hadje Haoua Abba et ses biens emportés?


Alwihda Info | Par - 4 Septembre 2014 modifié le 4 Septembre 2014 - 13:37

Son fils Ibrahim Mahamat Ibrahim serait entrain de subir des préjudices considérables, le plus souvent, causées par les créanciers de sa mère qui s’impatientent d’entrer en possession de leurs biens. Malgré que la fille ainée de la victime, Fatimé Zara Mahamat Ibrahim, a lancé un appel de secoure à l’intention du Président de la République, rien ne bouge et tout revient à la case du départ.


PAR MAHAMAT RAMADANE
 
Près de huit (08) mois après son assassinat par des individus non identifiés, la dame Hadjé Haoua Abba et ses biens précieux évalués à hauteur de 733 millions de nos francs, emportés par ses assaillants, risquent de passer aux oubliettes et le dossier se refroidie du jour au jour. Plus le temps passe, plus l’on se demande, où sont ces mystérieux criminels qui s’évaporent dans la nature sans laisser aucune trace.Les enquêteurs en charge du dossier se lassent et les enquêtes n’aboutissent nulle part. Quel miracle?
Son fils Ibrahim Mahamat Ibrahim serait entrain de subir des préjudices considérables, le plus souvent, causées par les créanciers de sa mère qui s’impatientent d’entrer en possession de leurs biens. Malgré que la fille ainée de la victime, Fatimé Zara Mahamat Ibrahim, a lancé un appel de secoure à l’intention du Président de la République, rien ne bouge et tout revient à la case du départ.
Ce crime qui donne lieu à des interrogations diverses ne laisse personne indifférent. Le Tchad et les tchadiens sont témoins, d’un assassinat impuni et qui tend à être classé dans les archives. Faut-il laisser passer le temps et trainer cette horrible image d’une dame innocente, trippées des balles au vue de tous le quartier de Diguel, dans la mémoire?
Les assassins de Hadjé Haoua Abba ne sont ni moins, ni plus, que des criminels comme tout d’autre. Que la justice soit faite, pour que l’âme de la défunte repose en paix.
 

Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur

Enquête