Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Plus de 100 directeurs d'entreprises et banques rencontrent Idriss Déby à Am Djarass


Alwihda Info | Par dgcom/pr - 2 Avril 2017 modifié le 2 Avril 2017 - 20:36



Tchad : Plus de 100 directeurs d'entreprises et banques rencontrent Idriss Déby à Am Djarass
Le Président de la République a reçu ce 02 avril 2017 à Am-Djarass, chef-lieu de la région de l’Ennedi-Est, les Directeurs généraux des banques et opérateurs économiques tchadiens responsables des entreprises et sociétés privées opérant au pays de Toumaï. La crise financière que traverse le pays était au centre de cette rencontre de concertation. 

C’est une centaine de Directeurs généraux des banques et opérateurs économiques tchadiens responsables des entreprises et sociétés privées qui ont fait le déplacement d’Am-Djarass ce dimanche 02 avril 2017, pour rencontrer le Président de la République. La crise économique et financière qui frappe de plein fouet le Tchad est certes mondiale, mais pour en sortir une concertation en interne est inéluctable. A cette rencontre qui se veut de franc-parler, aucun membre du gouvernement n’est convié. Le Président de la République et les opérateurs économiques ont exploré ensemble les voies et moyens pouvant effectivement faire entrer les recettes hors pétrole au trésor public.  

Le Président de la République a également exhorté, les opérateurs économiques à diversifier leurs affaires afin de ne pas être tributaire des seuls bons de commandes administratifs. Dans le même sillage, Idriss Déby a invité les opérateurs économiques à éviter toute thésaurisation de fonds. Car, plus la monnaie est en circulation à travers les circuits bancaires mieux l’économie se portera. Pour MM. Bichara Doudoua et Amir Adoudou Artine respectivement président du Conseil national du patronat tchadien (CNPT) et président de la  Chambre du Commerce, de l’industrie, de l’agriculture, de mines et de l’artisanat (CCIAMA), la situation actuelle appelle à une conjugaison des efforts.

Le Chef de l’Etat l’a répété à maintes reprises, le combat est collectif et exige donc des sacrifices communs. Lorsque les recettes tarissent, les remèdes sont connus de tous. On réduit les dépenses, on contrôle son budget et bien entendu on cherche à générer des recettes en diversifiant son économie. La rencontre d’Am-Djarass a le mérite de rassembler décideurs et opérateurs économiques autour d’une même table avec pour ultime objectif de faire sortir le Tchad de cette zone de turbulence économique.