Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : Quand Kadhafi voulait marier la fille d'Abdou Diouf pour s'approprier la bande d'Aouzou !


Alwihda Info | Par Le Parisien.fr - 20 Novembre 2014 modifié le 20 Novembre 2014 - 22:58


Par Le Parisien.fr

Interrogé sur le plateau de France 24, à l'occasion de la publication de ses mémoires, l'ex-président du Sénégal a fait une révélation concernant le colonel Khadafi : Abdou Diouf affirme que le leader libyen avait demandé sa plus jeune fille en mariage après une visite officielle.

«Alors que j'étais président en exercice de l'O.U.A (NDLR : Organisation de l'Unité Africaine) , le Colonel est venu me rendre visite pour me demander de déclarer que la bande d'Aouzou appartenait à la Libye», rapporte le chef d'Etat, aux commandes du Sénégal de 1981 à 1993. La bande d'Aozou est un territoire tchadien, revendiquée par la Libye, qui l'a envahie en 1973 et annexée en 1976, avant sa reconquête par le Tchad en 1987, pendant le conflit tchado-libyen.

«Je lui ai dit que je n'en ferai rien. Il faut aller devant la cour internationale de justice. Mais lors de cette visite d'Etat, il a vu ma famille», explique Abdou Diouf, avant de détailler : «De retour en Libye, il a envoyé une délégation pour demander la main de ma fille. Je pensais qu'il parlait de l'aînée. Mais il parlait de ma plus jeune fille, qui n'avait que 16 ans. Evidemment, j'ai refusé.»

Pendant 41 ans, Mouammar Kadhafi a fait régner un régime de terreur en Libye. Décédé en 2011 pendant la guerre civile, le tyran était connu pour avoir tenu à sa merci de nombreuses femmes. Ses «amazones», sensées assurer sa garde rapprochée, étaient en réalité des esclaves sexuelles. Le «guide» utilisait des femmes comme on «se mouche le nez», témoignait un aide de camp cité par le «Times» de Londres.

Dans une interview au «Times of Malta», la psychologue Seham Sergewa avait expliqué avoir rencontré plusieurs des femmes gardes du corps du dictateur, qui lui avaient raconté comment elles avaient été violées par Kadhafi, ses fils et ses amis.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements