Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad: 'Que ceux qui ont quelque chose à dire nous rejoignent sous le soleil pour l'exprimer'


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 28 Juillet 2008 modifié le 28 Juillet 2008 - 14:38

Nous demandons aux uns et aux autres, surtout ceux qui se cachent dans l'ombre, de nous joindre en plein soleil, en plein jour, pour que nous puissions réfléchir, ensemble, sur ce qu'il y aura lieu de faire au cas ou les faits et les responsabilités de ceux qui ont causé la "mort" du Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh sont établis. Il nous faut œuvrer, en toute transparence, pour la survie du Tchad. Il n'y a pas trente six solutions.


Mise au point de la Commission Indépendante pour le Dialogue Inclusif (CIDI)

Tchad: 'Que ceux qui ont quelque chose à dire nous rejoignent sous le soleil pour l'exprimer'
Mise au point CIDI

Il nous revient que certaines personnes confondent les objectifs de la CIDI en se demandant ce que fait la Commission relativement au cas du Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh disparu depuis les évènements de février 2008. Nous voudrions rappeler les objectifs de la CIDI tels qu'ils ont été identifiés et publiés sur le site de la CIDI et sur d'autres sites. Ces objectifs n'ont pas été modifiés. La question de la disparition du Docteur Ibni Oumar a été identifiée et retenue comme l'un des principaux facteurs dans la recherche du dialogue de paix au Tchad. Des rumeurs courent ces derniers temps sur sa "mort" mais les faits n'ont pas encore été établis.

Nombreuses sont les gens qui disent connaitre avec certitude les bourreaux et la date exacte de la "mort" présumée du Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh. La CIDI fait sienne cette question très épineuse qu'il faut placer dans le contexte de déliquessence de l'état, si ce n'est celui de l'état néant dans lequel se trouve le pays avec tous les corollaires.

Nous demandons aux uns et aux autres, surtout ceux qui se cachent dans l'ombre, de nous joindre en plein soleil, en plein jour, pour que nous puissions réfléchir, ensemble, sur ce qu'il y aura lieu de faire au cas ou les faits et les responsabilités de ceux qui ont causé la "mort" du Docteur Ibni Oumar Mahamat Saleh sont établis. Il nous faut œuvrer, en toute transparence, pour la survie du Tchad. Il n'y a pas trente six solutions.

Ce n'est point en se cachant dans l'ombre pour critiquer ceux qui tentent de faire quelque chose que les problèmes énormes que connait le Tchad trouveront de solutions. Plus ces agissements dans l'ombre se poursuivent, plus le Tchad sombre, à moins que ceux ou celles qui préfèrent agir ainsi trouvent leurs comptes dans l'état piteux de notre pays. Il n'y a pas de bâton magique. Soyons ouverts les uns envers les autres et nous avancerons plus vite vers les solutions pour un Tchad meilleur. C'est plus honorable!

Le coordonnateur de la CIDI
Dr Djimé Adoum

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements