Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad : Réaction à l’article « Le ministre Hassan Sylla opte pour les menaces »


Alwihda Info | Par Zagoura - 24 Février 2014 modifié le 24 Février 2014 - 09:12


Par Zagoura

Le ministre de la Communication, Hassan Sylla. Photo : Sources
Le ministre de la Communication, Hassan Sylla. Photo : Sources
Mon cher Monsieur le  Ministre, il serait mieux de mettre en place une bonne politique de réinsertion sociale pour ces retournés de la République Centrafricaine au lieu de les chasser comme des chiens. Ils ont déjà vécu assez d’horreurs, vous n’avez aucune idée des dures épreuves qu’ils ont du traverser pour être aujourd’hui au Tchad. Please, n’en rajoutez pas. Le Président de la République Idriss Deby ITNO  et sont Gouvernement que je remercie d’ailleurs  beaucoup,  ont fait un  travail excellent. Le monde entier apprécie l’action de rapatriement  de ces pauvres innocents victimes  de la barbarie des cannibales antibalaka. Il sait également que ces frères ont tout perdu et ne disposent d’aucun sou. Une bonne partie ne connait rien au Tchad même les quelques rares qui ont des familles au Tchad mais…..demandez-vous, cher Monsieur le Ministre, quelle famille ? Avec quel moyen pourra-elle prendre en charge des personnes qui n’ont que pour unique richesse, le seul vêtement qu’ils portent sur le corps ? Monsieur le Ministre, ces compatriotes ont vécu le cauchemar le plus pire qu’aucun peuple dans ce monde n’a encore vécu. Même étant dans des véhicules d’escortes militaires (Sangaris, MISCA et l’Armée Nationale Tchadienne), on tire sur eux (2, 3,4 5 ect) meurent avant que l’escorte n’arrive à destination. Ceux qui tombent au cours du trajet sont abandonnés systématiquement et laissés à la merci des seigneurs cannibales antiballaka qui les achèvent, les brûlent et les mangent. Avez-vous déjà vu ça une fois dans ce monde ? Même au Rwanda, l’atrocité n’a pas atteint ce niveau. 
 
S’il vous plait ! Si le Gouvernement n’a pas les moyens d’aider ces parents à se réintégrer et avoir un toit pour, au moins sécuriser leurs enfants qui, pour beaucoup, ont déjà perdu le chemin de l’école, demandez l’aide à la Chine de construire des maisons de quelque mètre carré pour ces compatriotes. Les terrains n’en manquent pas, le Tchad est vaste et Ndjamena est grand. Il suffit que le Gouvernement décide d’attribuer une vaste surface et en peu de temps, nos amis chinois qui sont doués dans ces genres de choses nous réserveront une belle surprise.
 
Je demande humblement à la première Dame Hinda Deby, la mère de la nation tchadienne, l'espoir des enfants tchadiens, celle qui a déjà beaucoup fait et continue de faire, de ne pas abandonner ses enfants et leurs Parents. La solidarité tchadienne n’a pas failli, le monde entier observe et apprécie les gestes des compatriotes qui apportent nuit et jour leur aide à ces parents pillés, massacrés, démembrés, brûlés et mangés. Les tchadiens doivent continuer sur cette voie, cette voie de solidarité patriotique  car le pays est entrain de s’ouvrir au monde et entre dans les concerts des nations, les ennemies  surgissent de tout bord  et les tchadiens vivant hors de la mère patrie deviennent une cible potentielle. Que Dieu bénisse le Tchad et la Centrafrique et change le cœur de nos frères Centrafricains qui livrent chaque jour un spectacle effroyable au Monde à travers les médias.
 
Merci


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements