Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Informations

Tchad: Regard sur la Chambre de Commerce (suite)


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 4 Août 2008 modifié le 4 Août 2008 - 08:36

Les élections de la Chambre de Commerce entrainent de très graves risques. Au pays des Sao, les élections se suivent et se ressemblent. Après avoir gagné les élections suite aux fraudes orchestrées par son bras droit M. Djalal Khalil, le président sortant M. Souraj Koulamallah acculé par les créanciers à l’intérieur et à l’extérieur et une kyrielle des personnes dotés d’une forte dose de mauvaise foi, monte la machine de fraude.


Tchad: Regard sur la Chambre de Commerce (suite)

Par le correspondant spécial de tchadnews depuis N'Djamena

Lundi 4 aout 2008/Tchad : Regard sur la Chambre de Commerce (suite) ! Correspondance spéciale de tchadnews depuis Ndjamena

Les élections de la Chambre de Commerce entrainent de très graves risques. Au pays des Sao, les élections se suivent et se ressemblent. Après avoir gagné les élections suite aux fraudes orchestrées par son bras droit M. Djalal Khalil, le président sortant M. Souraj Koulamallah acculé par les créanciers à l’intérieur et à l’extérieur et une kyrielle des personnes dotés d’une forte dose de mauvaise foi, monte la machine de fraude.

Voici comment s’orchestre la mascarade

D’abord nous informons nos lecteurs qu’il y a combine grave dans cette affaire d’élections. M. Souradj Khoulamallah, entouré des soit disant opérateurs économiques acquis à sa cause aurait aussi mis aussi dans le sac certains cadres du Ministère du Commerce s’apprête encore à organiser un simulacre d’élections.

Qu’est ce qui se passe en réalité ?

Souradj Koulamallah propriétaire d’un Cyber Café « Télécom Plus », au tire duquel il s’est arrangé à se faire élire président de la Chambre de commerce en 2006 et qui n’existe plus, ne veut pas reconnaitre les conclusions de la commission d’enquête qui a clairement ressorti « qu’il ne remplit plus aucune condition d’éligibilité ». Il n’est pas le seul. Sur les douze (12) membres du Bureau Exécutif de la Chambre de Commerce sortant, seule la moitié remplit les critères. Il s’agit de (Eldorado, Salama, CST, CEBATRAP, Biscuiterie Alfridos, Soumaya , CTSI). Dans un premier temps, M. Souradj Koulamallah multiplie des réunions nocturnes pour convaincre tout le monde à le soutenir. Selon certaines indiscrétions, celui qui s’opposerait à lui doit être considéré comme un traitre. A en croire certains, toute l’équipe doit encore jurer sur le Coran et la Bible comme ce fut le cas lors des dernières élections.

Cependant, il faut aussi chercher à convaincre les élus des provinces qui constituent la majorité. Pour s’assurer de leur allégeance, une astuce a été vite trouvée d’où une cagnotte de 85 millions a été décaissée du Trésor Public pour leur être distribuée. Chaque élu de régions a reçu un pactole de 5 millions de Fcfa contre l’échange d’une procuration remise à un des allies de M. Souradj Koulamallah.

Le vote par procuration sera donc massif et l’actuel Bureau Exécutif sera reconduit. Vive la démocratie !

Certains élus qui veulent que la situation change pour que les ressources de la Chambre de Commerce ne profitent à un groupuscule ayant pris l’Institution en otage, ne sont pas d’accord. Selon nos informations plusieurs plaintes ont déjà atterri sur le Bureau du Ministre qui garde le silence, comme rien n’était.

Qu’est ce qui se passe au juste ?

Il nous semble opportun de signaler ici que M. Mocktar Hamid serait pour beaucoup dans cette mascarade. Il semble vouloir entrainer une grande partie de ses parents à vouloir jouer un rôle anti démocratique dans les élections entachées d’irrégularités. Selon nos sources, l’élection de M. Souradj Khoulamallah leur rendrait beaucoup service. Selon notre correspondant, le camp des personnes qui contestent ces irrégularités menace de démissionner pour ne pas cautionner cette mascarade.

Selon un élu de Sarh « ces gens du Bureau ne sont pas du tout sérieux ». Nous nous posons la question de savoir ce que feront les autorités compétentes à l’égard de cette grande mascarade ? Seront-ils indisposés ou sera-t il tout simplement business as usual ? Wait and see !

Les réactions des uns et des autres seront les bienvenus par rapport a cette situation de crise que traverse la CCIAMA.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements