Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Réunion sur la protection de l'enfant soldat à Am Timan


Alwihda Info | Par Reouhoudou Innocent - 26 Février 2015 modifié le 26 Février 2015 - 21:47


La directive permet de prévenir et de mettre fin au recrutement des enfants par les forces et groupes armées, elle s'applique aux forces armées et de sécurité, ainsi qu'aux grandes formations associés"


La Délégation de l'action sociale du Guera et la cellule protection du sous bureau UNICEF Mongo ont organisé ce lundi 23 fevrier 2015 à Am Timan, une réunion sur la protection des enfants soldats.

Le Secrétaire Général de la région du Salamat, Rimadjimbaye Nadjinangar, représentant le gouverneur, a présidé cette reunion.

Dans son liminaire, le SG du Salamat s'est réjoui de cette mission dont l'objectif vise à informer les differents responsables administratifs, civils et militaires, traditionnels et religieux sur la diffusion de la directive présidentielle portant respect des conditions de l'âge de recrutement au sein de l'armée Nationale Tchadienne.

Il a demandé ensuite à l'assistance d'y prêter attention afin de s'approprier cette directive et la traduire dans les faits pour que le Tchad ne puisse pas être compté encore parmi les pays où l'on trouve des enfants soldats.

Pour AHMAT GACHIMI, membre de la cellule protection enfant du sous bureau UNICEF de MONGO, "la problématique de l'enfant soldat est devenue celle des enfants associés aux forces et groupes armés". Pour lui, la rébellion de 2006 a eu de graves répercussions sur le pays, d'où la nécessité de la directive presidentielle.

Prenant la parole, le commandant ABAKAR MOUSSA, membre de la cellule enfant soldat, a parcouru ledit document avec des explications à l'appui pour son acquisition.

Il a mis l'accent sur les conditions de recrutement et les sanctions qui découleront en cas de non obéissance. "La directive permet de prévenir et de mettre fin au recrutement des enfants par les forces et groupes armées, elle s'applique aux forces armées et de sécurité, ainsi qu'aux grandes formations associés", a affirmé le chef de mission NODJITOLOUM OBED, délégué régional de l'action sociale et de la solidaridé nationale du GUERA. 

​Reouhoudou Innocent, correspondant d'alwihda info à Amtiman.