Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : Tous les ministres interdits d'accompagner le Président Déby à Djarmaya


Alwihda Info | Par DG-COM/Pr - 15 Novembre 2014 modifié le 15 Novembre 2014 - 10:31


Une nouveauté : pour vérifier l’information, le Chef de l’Etat n’a associé aucun membre du gouvernement à cette visite. L’on a noté seulement, la présence du Directeur général de l’Autorité de régulation du secteur pétrolier aval du Tchad (ARSAT) Boukar Moustapha, du Président du Conseil national des pétroliers Mahamat Saleh Issa, du Directeur Général de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT), Ngoté Gali Koutou, de la Directrice générale adjointe de la Raffinerie, Mme Haoua Daoussa Deby, du Directeur de l’Aval pétrolier et de l’inspection à la SHT, Tahir Sougui Toké.


Tchad : Tous les ministres interdits d'accompagner le Président Déby à Djarmaya
Officiellement en arrêt de production depuis le 16 octobre pour une simple révision de ses installations, la raffinerie de Djarmaya qui alimente le Tchad en carburant, dispose pourtant des stocks importants pour couvrir, les besoins du pays sur toute l’étendue du territoire national, en attendant le redémarrage de ses machines et la mise à disposition du carburant, le 03 décembre prochain. Mais cette révision technique est devenue pour les commerçants véreux en complicité avec des serviteurs de l’Etat haut placés, une occasion d’arnaque et de prébende déloyale. Ces derniers ont saisi, l’opportunité pour créer, une pénurie artificielle en triplant voir septuplant, le prix officiel fixé par le gouvernement tchadien.

C’est pour mettre un terme à cette pénurie entretenue de carburant que le Chef de l’Etat a décidé ce vendredi, de vérifier l’information à la source comme le disent, les hommes des médias.

Une nouveauté : pour vérifier l’information, le Chef de l’Etat n’a associé aucun membre du gouvernement à cette visite. L’on a noté seulement, la présence du Directeur général de l’Autorité de régulation du secteur pétrolier aval du Tchad (ARSAT) Boukar Moustapha, du Président du Conseil national des pétroliers Mahamat Saleh Issa, du Directeur Général de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT), Ngoté Gali Koutou, de la Directrice générale adjointe de la Raffinerie, Mme Haoua Daoussa Deby, du Directeur de l’Aval pétrolier et de l’inspection à la SHT, Tahir Sougui Toké.

« Mesdames et Messieurs pourquoi ya-t-il pénurie de carburant au Tchad alors que le stock disponible peut couvrir, voir dépasser largement, la période de révision de la raffinerie ? » Silence de cimetière. « Vous vendez, notre carburant en RCA et au Nigéria voisin pendant qu’au Tchad, nous sommes, dans le besoin ». Un exemple, dira le Chef de l’Etat : du 01 au 13 novembre 2014, soit douze jours, vous avez enlevé 441 citernes dont 237 citernes de supers et 204 de gasoil alors que trente citernes suffisent pour alimenter, la ville de N’Djaména.

Motus et bouche cousue. « Moi Idriss Déby Itno, je n’ai pas de samedi, je n’ai pas de dimanche, la raffinerie doit servir ces jours non-ouvrables pour juguler, cette pénurie artificielle. La SHT et ARSAT doivent s’effacer dès cette nuit du 13 novembre pour laisser, le Conseil national des pétroliers assurer, son rôle d’antan. Aucun gendarme ni policier ne doit convoyer les citernes, fini la gabegie et le clientélisme »dira le Président de la République. « Combien de citernes avez-vous besoin pour assurer, la régularité de carburant à N’Djaména ? » 15 citernes de super et 15 de gasoil répond Mahamat Saleh Issa du Conseil national des pétroliers. Séance tenante, le Président de la République a décidé que cette quantité leur soit octroyée.

Pour juguler, la pénurie dans la zone méridionale, le Chef de l’Etat a annoncé que des citernes chargées de carburant venant du Cameroun entreront dans les heures qui suivent dans le territoire tchadien via Moundou. Elles desserviront : Moundou, Sarh, Koumra, Kélo, Pala, Bongor et N’Djaména.

« Je ne veux plus entendre parler de pénurie en attendant le démarrage des machines de la raffinerie » a martelé, le Chef de l’Etat. Le Chef de l’Etat Idriss Déby Itno a visité ensuite une station-service située non loin de Lamadji dans le 10ème arrondissement de la capitale. Là, motocyclistes, automobilistes et piétons confondus font la queue, pour se faire servir. Le Président de la République Idriss Déby Itno a été chaleureusement applaudi par les clients à la recherche du carburant. Pour eux, la descente du Chef de l’Etat équivaudrait à la fin de la pénurie.

Sur place, le Président de la République Idriss Déby Itno a échangé avec quelques clients avant de se retirer. Le constat que l’on peut tirer de cette descente inopinée du Chef de l’Etat à la raffinerie de Djarmaya et à la station-service de Lamadji est que le stock de sécurité en matière de carburant est disponible. C’est juste, un désordre et un marché savamment entretenus que le Chef de l’Etat vient de dénicher et il n’y a que des mesures énergiques contre les spéculateurs et leurs complices tapis dans l’ombre qui pourront définitivement mettre un terme, à cette pénurie créée de toute pièce. C’est pour le plus grand bonheur des consommateurs Tchadiens et pour faire tourner, le secteur privé et public.