Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Santé

Tchad : Très faible couverture vaccinale à Kyabé reconnait le ministère de la Santé


Alwihda Info | Par ATPE - 16 Mai 2015 modifié le 16 Mai 2015 - 14:02

La campagne nationale de vaccination 2015 a été officiellement lancée du 23 au 30 avril 2015 à Kyabé dans le Moyen-Chari et à Kouloudia dans le Lac. Le coordonnateur Adjoint de la division
de la vaccination du Ministère de la Santé publique, Dr Moussa Mahamat Brahim a bien voulu répondre aux questions de l’Info.


Tchad : Très faible couverture vaccinale à Kyabé reconnait le ministère de la Santé
L’Info : M le coordinateur, vous venez de lancer la semaine africaine de vaccination à Kyabé, pourquoi le choix de cette ville ?

Dr Moussa Mahamat Brahimi: La 5ème édition de la semaine africaine de Vaccination (SAV) a pour thème « La vaccination, un don pour la vie » et elle a focalisé cette année ses interventions sur deux districts (Kyabé et Kouloudia). Le choix du district de Kyabé n’est pas fortuit, c’est un district qui a une faible couverture vaccinale. La campagne s’est déroulée du 24 au 30 avril 2015, des équipes ont été déployées pour vacciner les enfants de 0 à 11 mois avec toutefois une exception pour les populations d’accès difficiles où la tranche sera étendue jusqu’à 5 ans et les femmes enceintes.

 Il y a quelques années, le Tchad a fait beaucoup d’efforts dans l’éradication de la polio. Quelle est véritablement la situation actuelle ?

Effectivement, d’énormes progrès ont été accomplis, surtout dans la lutte contre la poliomyélite. Aucun cas de polio virus sauvage n’a été observé depuis plus de 33 mois, la date du dernier cas de polio virus sauvage remontait au 14 juin 2012.

De statut de pays à transmission rétablie, nous évoluons vers un statut de pays ayant arrêté la circulation du poliovirus sauvage. C’est la preuve des efforts consentis par les uns et les autres à tous les niveaux.

Vous ajoutez à la vaccination le déparasitage au Mebendazole et la supplémentation en vitamine A. Pourquoi ce rajout ? Un seul comprimé de Mebensazole peut-il déparasiter un enfant ?

 Le déparasitage au mebendazole et la supplémentation en vitamine A permettent de réduire les effets néfastes sur tous les aspects du développement de l’enfant. La vitamine A joue un rôle important dans la prévention ou le traitement des problèmes de santé, elle favorise une bonne vision et une croissance osseuse et cellulaire. Ce micronutriment renforce aussi le système immunitaire. Les médicaments les plus couramment utilisés pour le traitement des vers intestinaux sont l’albendazole 400mg ou le menbendazole 500mg. L’administration de ce médicament en dose unique constitue un grand avantage. Un comprimé de mebendazole 500mg pour les enfants quel que soit la taille ou le poids. Pour cette campagne, nous avons comme cible, les enfants de 6-59 mois pour la vitamine A et 9-59 mois pour le déparasitage au mebendazole.

Propos recueillis par Modjimadi Djimas Justine

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements