Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Informations

Tchad: Trois attentats dans la capitale, où sont passés les services de sécurité?


Alwihda Info | Par Adil Abou - 15 Juin 2015 modifié le 15 Juin 2015 - 18:06

Frapper la capitale tchadienne en faisant exploser, le même jour, deux kamikazes, un au commissariat central de N'Djamena et un autre à l'école de police? Il y a de quoi s'inquiéter de sa sécurité.
Selon une source non encore confirmée, Il y a plus d'une trentaine de morts et de blessés.


Tchad: Trois attentats dans la capitale, où sont passés les services de sécurité?
Comment la secte terroriste a réussi à introduire plusieurs Kamikazes, des explosifs, des motos à N'Djamena sans attirer la moindre attention des services de sécurité lesquels se perdent dans les détails des faits divers du quartier. Où est passé le service de sécurité et de renseignement le temps de repérage des cibles?
Une série d'actes terroristes dans la capitale tchadienne, le public se demande du rôle des services de sécurité qui n'ont pas pu voir venir ces actes et qui n'ont pas pu déjouer ne serait ce qu'un des trois attentats! Pourtant les services de sécurité sont nombreux mais ils manquent de professionnalisme. Face à cette menace désormais certaine, le Président de la République doit revoir, en priorité, et dans l'immédiat, la structure sécuritaire en nommant des professionnels et non des amateurs.
Une autre mesure immédiate consiste d'appliquer l'interdiction de circulation des motos entre le Cameroun et le Tchad. Les terroristes auraient profiter de cette mesure qui vient d'être assouplie il y a seulement trois semaines.

Tchad: Trois attentats dans la capitale, où sont passés les services de sécurité?
Frapper la capitale tchadienne en faisant exploser, le même jour, deux kamikazes, un au commissariat central de N'Djamena et un autre à l'école de police? Il y a de quoi s'inquiéter de sa sécurité.
Selon une source non encore confirmée, Il y a plus d'une trentaine de morts et de blessés.

Les forces de l'ordre et la garde présidentielle ont quadrillé le secteur et bloqué tous les axes menant aux lieux des attentats, à la recherche de suspects et d'autres engins explosifs. C'est la première fois que la secte terroriste de Boko Haram réussi à commettre une série d'attentats en pleine capitale et dans des lieux jugés sensibles.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements