Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Tchad : Vers un parlement muet


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 8 Mars 2011 modifié le 7 Mars 2011 - 18:41


GANDIE Doumtoïngar E

133 des 188 sièges à l'Assemblée nationale obtenus par le parti au pouvoir ! Quelle catastrophe pour l’opposition au Tchad?

Les résultats des élections législatives annoncées par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) constituent une gifle pour l’opposition politique au Tchad qui a de peine à décoller. Il s’agit d’une victoire écrasante du parti au pouvoir et ses alliés. Sur 188 sièges, le parti au pouvoir le Mouvement patriotique du salut (MPS) du président tchadien Idriss Deby Itno obtient plus d’une centaine et avec ses alliés il s’accapare de 133 des 188 sièges. Les deux partis alliés au MPS, le Rassemblement pour la Démocratie (RDP) de l'ancien président Lol Mahamat Choua et le VIVA-RDP de l'ancien Premier ministre Kasiré Coumakoye, obtiennent au total une vingtaine de sièges. Tous les regards s’orientent désormais vers l'Union Nationale pour la Démocratie et le Renouveau (UNDR) de Saleh Kebzabo qui a obtenu 11 sièges. Membre de la coalition CPDC de Ibni Oumar Mahamat Saleh, l’UNDR se place en bonne position pour affronter le MPS aux élections présidentielles. Il n’est pas écarté qu’il arrive en deuxième position ce qui lui permettrait d’être le prochain premier ministre.

Il faut dire que pour la première fois depuis 2002, les législatives ne sont pas boycottées par l'opposition. Selon M. Liguita le président de la CENI, le taux de participation est de 56,6%, et 16 des 101 partis ont obtenu au moins un député.

On aurait souhaité des résultats plus confortables pour la démocratie tchadienne mais au vu de ces résultats on dirait que le Tchad n’est pas encore prêt à lancer les vrais débats et on risque de se diriger vers un parlement muet où les « élus du peuple » vont se contenter à applaudir les projets de lois imposés par le parti au pouvoir.







Le sultan Mahamat Kasser de N’Djaména a procédé à l’installation du chef race Day le samedi 26 février dernier au centre des jeunes Don Bosco sis au quartier Chagoua. Il a dans son discours d’installation prodigué de pertinents conseils aux Day afin qu’ils puissent travailler dans l’entente, la paix et la cohésion sociale entre les communautés tchadiennes résidant à N’djamena.

A son tour le nouveau installé Taroum Nabo qui devait prendre le relai de Ndiguidjim Anaré a rassuré qu’avec son équipe il évertuera à travailler aux côtés de sa Majesté Mahamat Kasser pour que l’entente, la paix et la cohésion sociale entre les communautés tchadienne à N’Djaména soient des réalités et des exemples concrets pour tous les Tchadiens où qu’ils se trouvent. Il a salué les meilleurs conseils prodigués par sa majesté Mahamat Kasser et a promis les appliquer à la lettre pour ne pas démériter le noble métier qui lui est confié. Il a par ailleurs indiqué que ses conseillers et lui-même sont tenus à donner le meilleur d’eux-mêmes pour ne pas dégouter leurs concitoyens Day.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace