Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Tchad: communiqué de l'ASDET


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 25 Mars 2008 modifié le 25 Mars 2008 - 16:20

L’ASDET apporte seulement aujourd’hui ses éléments d’informations parce qu’elle croyait à un dénouement rapide. Mais force est de constater qu’après quatre (04) mois, nous avons du déchanter. Nous nous interrogeons sur un certain nombre de choses à savoir :
1- Pourquoi le M.D.J.T qui se dit un mouvement de justice et de développement prend-il en otage un citoyen américain, un résident de la région qui nous aide à développer notre Tibesti dévastée par la guerre ?


ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DU TIBESTI (ASDET)
SIEGE SOCIAL : NDJAMENA
EMAIL : asdet.tibesti@yahoo.fr
COMMUNIQUE DE PRESSE N°001 /ASDET/2008

L’association pour le développement du Tibesti ASDET porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’en date du 10 octobre 2007, monsieur STEVE CASH GODBOLD connu sous le nom de Wardougou Mollia a été arrêté par le M.D.J.T à Zoumri dans la région du Tibesti. STEVE est un citoyen américain, un chrétien qui œuvre pour le développement du Tibesti.

En effet, notre association a obtenu un financement pour la réalisation de six forages d’eau dans la ville de Bardai. Pour cela, nous avons sollicité l’aide de Wardougou Mollia pour l’acheminement de matériels avec son véhicule personnel. Nous savons pertinemment qu’il s’intéresse beaucoup pour le développement de la région et surtout le bien-être social des Toubous. En rappel, il a organisé de caravane sanitaire composé de médecins américains afin de soigner gratuitement la population du Tibesti. Il a acheminé des médicaments à Bardai pour soulager la souffrance des malades. Etc. Les Toubous le considèrent comme leur frère d’où son surnom de Wardougou Mollia.

Le 10 Octobre 2007, notre convoie composé de deux véhicules arrive à Zoumri et le lendemain, le monde entier, apprend son arrestation. Cela a constitué un choc pour tous ceux qui connaissent Wardougou et particulièrement les Toubous. Depuis lors, il est détenu dans les grottes du Tibesti et nous n’avons plus eu de ses nouvelles.

Les responsables locaux du mouvement dans un premier temps, ont affirmé n’avoir pas été informé de notre arrivée et doivent interroger Steve afin de déterminer s’il n’est pas envoyé par N’djamena. Trois (3) mois plus tard, précisément le 08 Janvier 2008, le M.D.J.T dans un communiqué publié sur Alwihda affirme que l’enquête sur le cas de Wardougou a pris fin depuis le 05 Novembre 2007, qu’il est lavé de tout soupçon et de lancer par conséquent un appel aux organisations internationales de « faciliter sa libération».

L’organisation T.E.A.M pour lequel Steve travail, a répondu aussitôt c'est-à-dire le 12 Janvier en leur assurant qu’une O.N.G est prête à aller le cherché. Depuis lors, c’est le silence et notre frère et ami Wardougou entame aujourd’hui son 157 ème jour de détention.

L’ASDET apporte seulement aujourd’hui ses éléments d’informations parce qu’elle croyait à un dénouement rapide. Mais force est de constater qu’après quatre (04) mois, nous avons du déchanter. Nous nous interrogeons sur un certain nombre de choses à savoir :

1- Pourquoi le M.D.J.T qui se dit un mouvement de justice et de développement prend-il en otage un citoyen américain, un résident de la région qui nous aide à développer notre Tibesti dévastée par la guerre ?

2- Si l’enquête menée a innocenté Steve, qu’attend le M.D.J.T pour nous le remettre du moment où c’est notre association qui a amené Wardougou dans le Tibesti afin de nous aider à réaliser notre projet de forage ?

3- Le M.D.J.T demande-t-il de rançon contre toute libération ? le terme « faciliter sa libération » employé par le mouvement nous semble ambiguë.

De tout ce qui précède, l’ASDET demande la libération immédiate de Wardougou Mollia, car sa femme, ses enfants ainsi que ses amis l’attendent à la maison. Ce sera un acte vraiment humanitaire et nous espérons de tout cœur que notre appel sera entendu. Néanmoins, nous remercions le M.D.J.T d’avoir bien traité Wardougou et espérons le revoir bientôt chez lui.

N’djamena, 17 Mars 2008
Le président de l’ASDET
HAMID BOGAR WAHILIMI

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements