Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad: crime intellectuel crapuleux à l'encontre du compatriote BELEMGOTO Macaoura


- 26 Septembre 2008 modifié le 8 Octobre 2008 - 19:19

Ce monsieur, à défaut de m'assassiner physiquement, a assassiné mes idées. C'est tout à fait compréhensible pour un élève de Nouri ou de Habré : il rêve quotidiennement de crime, d'assissinats. Il n'a jamais pardonné à Déby d'avoir évincé Habré. Il a le couteau en main, hors de son fourreau, les dents grandement dehors et très serrés, prêt à égorger. Il ne faudrait surtout pas que Nouri vienne au pouvoir avec sa horde de criminels habréistes comme "Mahamat Abakar" et autres. Ils sont à Dakar, prêts de leur chef de gang. Ils nous trouveront sur leur chemin. Ils marcheront sur nos cadavres pour acceder au pouvoir. Trop c'est trop. Le Tchad ne leur appartient pas. Nous devons tout faire pour les maintenir dans leur exil forcé.


Tchad: crime intellectuel crapuleux à l'encontre du compatriote BELEMGOTO Macaoura
CRIME INTELLECTUEL CRAPULEUX SUR LE BLOG DE "MAHAMAT ABAKAR"

L'article intitulé "Démission de Tabo Mbeki : une leçon de démocratie au monde entier", se trouve sous sa forme originale et authentique sur les sites Alwihda et Tchadactuel. Un autre article intitulé " Belemgoto Macaoura invite les sudistes à l'est" est mis en ligne sur le blog de Mahamat Abakar. Cet article, que quelqu'un a signé en mon nom, reprends des larges extraits de mon article original, en omettant les parties défavorables à Nouri et Habré, et en rajoutant des paragraphes faisant l'éloge de ces deux criminels et bandits de grand chemin. Tous les lecteurs Tchadiens qui ont l'habitude de lire mes articles savent pertinemment que je ne peux être l'auteur d'un telle ineptie intellectuelle.

Je saisis cette occasion pour louer la grandeur d'esprit des sites internet Alwihda et Tchadactuel, toujours très respectueux vis-à-vis de leurs lecteurs en publiant intégralement les articles qui leur sont adressés. J'ai entendu que Tchadactuel est accusé d'être le blog des frères Erdimi et autres Zaghawa. Et pourtant, ce site publie des articles qui sont très critiques à l'endroit des Erdimi ou des Zaghawa. C'est là la grandeur d'esprit qu'il faut saluer. Nous sommes toujours dans le cadre d'un débat d'idées. Le débat d'idées, c'est ce qui a toujours manqué aux Tchadiens. La création de site comme Alwihda, Tchadactuel, Librafrique, le blog de Makaila Ngueubla, etc. sont d'heureuses initiatives qu'il faut saluer, car ces Tchadiens consacrent leur temps devant les écrans pour nous permettre de dialoguer afin de trouver une issue à la situation chaotique du Tchad. Tant que nous restons dans le cadre d'un débat d'idées, tant que nous ne sortons ni couteau ni kalachnikov, nous pouvons dire que nous sommes en train d'avancer. Et L'après-Déby sera forcément meilleur si nous continuons ainsi.

Cela dit, ce que Mahamat Abakar a fait de mon article est tout simplement crapuleux et barbare à plusieurs niveaux : il s'agit tout d'abord d'un manque de respect vis-à-vis de ses lecteurs. Désormais, tout le monde sait que tous les articles publiés sur ce blog, toujours favorables à , a assassiné mes idées. C'est tout à fait compréhensible pour un élève de Nouri ou Nouri et Habré, sont susceptibles de falsifications. C'est une insulte à l'endroit des lecteurs que de prendre un article et de le déformer pour le mettre en ligne, pour le rendre favorable à Habré ou Nouri. Insulte aussi à mon endroit : là, je comprends. Ce monsieur, à défaut de m'assassiner physiquemen évincé Habré. Il a le couteau en main, hors de son fourreau, les dents grandement dehors et très serrétde Habré : il rêve quotidiennement de crime, d'assissinats. Il n'a jamais pardonné à Déby d'avoirs, prêt à égorger. Il avait pourtant le droit de me répondre, rien ne l'empêchait. Il pouvait démonter l'une après l'autre, toutes les idées que j'ai développées s'il n'était pas d'accord avec mes affirmations. Mais il préfère l'assassinat au dialogue. C'est un Habréiste ou Nouriiste. Cela se comprend aisément, donc pas étonnant. Je dirais à Mahamat Abakar : le débat Nord-Sud est tout simplement dépassé. Je n'en dis pas plus. Il est claire que nous nous battons tous contre Déby, mais avec des ambitions et des perspectives très différentes. Les uns se battent pour un Tchad meilleur, les autres pour un Tchad plongé dans les guerres ethniques et confessionnelles. C'est cette dernière situation qui fait leurs affaires.

Et dire que ce Mahamat Abakar pouvait être nommé par son chef Mahamat Nouri, à un poste important de responsabilité, si Nouri parvenait à s'emparer du Palais Rose. Je suis presque tenté de dire : Merci la France d'avoir sauvé le régime de Déby. Le 2 février dernier, nous sommes retrouvés entre amis, quand les combats faisaient rage à N'Djaména. Lorsque la victoire de Déby sur ses ennemis se dessinait, j'étais abassourdi, grandement déçu. Mais un ami, pourtant opposant farouche à Déby, se réjouissait plutôt de l'échec de l'attaque rebelle. Il a expliqué son attitude en me disant que Déby n'est pas bon, mais si c'est Nouri qui devrait le remplacer, cela ne vaut pas la peine. Aujourd'hui, avec le temps, je comprends l'attitude de ce Tchadien. Il ne faudrait surtout pas que Nouri vienne au pouvoir avec sa horde de criminels habréistes comme Mahamat Abakar et autres. Ils sont à Dakar, prêts de leur chef de gang. Ils nous trouveront sur leur chemin. Ils marcheront sur nos cadavres pour acceder au pouvoir. Trop c'est trop. Le Tchad ne leur appartient pas. Nous devons tout faire pour les maintenir dans leur exil forcé.

Chers compatriotes patriotes, ne laissons pas le pays à ces crapules.

Disons avec Fidel Castro ou Thomas Sankara : LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.

BELEMGOTO Macaoura

macaoura@aol.com

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements