Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad: l'Appel du 12 février


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 27 Février 2008 modifié le 27 Février 2008 - 18:02


Plus que jamais, les circonstances présentes sont décisives pour l'avenir de notre pays et le destin du peuple tchadien tout entier : cette fois-ci, chaque tchadienne et chaque tchadien est dans l’obligation de s’impliquer de manière courageuse, juste et déterminante (...) La sanglante faillite du processus démocratique, la stupéfiante attitude de nos voisins ou amis, mais aussi les tumultueuses agitations de certains parmi nous doivent nous enseigner que, dorénavant, le devoir national de changement passe par une convergence constructive.


Tchad: l'Appel du 12 février
APPEL DU 12 FEVRIER 2008



Pour la Réconciliation, la Vérité et le Changement

Un impératif patriotique, une exigence éthique, un objectif cardinal :

Allons ensemble vers un Rassemblement National Républicain pour le Tchad

« Quand une femme accouche au marché, on ne cache pas son sexe » adage tchadien.

Près de soixante ans après l'accession de notre pays, la République du Tchad, à la souveraineté nationale, nos compatriotes, femmes, hommes et enfants se trouvent, de nouveau, plongés, du dedans comme du dehors, dans une indicible souffrance collective.

Par delà la singulière gravité de la situation nationale, par delà l'incommensurable désastre général occasionné, par delà la fulgurance des émotions que suscite cet incompréhensible acharnement du sort, nous devons, ensemble, faire face à nos responsabilités.

Le crime contre la nation commis par le chef de l’Etat actuel de notre pays est imprescriptible : hier comme aujourd'hui, celui-ci s’est appuyé sur certains de nos manquements, sur certaines de nos faiblesses mais aussi sur certaines de nos compromissions.

Plus que jamais, les circonstances présentes sont décisives pour l'avenir de notre pays et le destin du peuple tchadien tout entier : cette fois-ci, chaque tchadienne et chaque tchadien est dans l’obligation de s’impliquer de manière courageuse, juste et déterminante.

De ce point de vue, aucun doute ne doit subsister dans l’esprit de quiconque parmi nous que la dégénérescence de la crise politique est le résultat d’une expérience communément animée, de loin ou de près, par l’ensemble de notre élite dirigeante et notre classe politique.

Car, la sanglante faillite du processus démocratique, la stupéfiante attitude de nos voisins ou amis, mais aussi les tumultueuses agitations de certains parmi nous doivent nous enseigner que, dorénavant, le devoir national de changement passe par une convergence constructive.

Aussi, l’indispensable retour à la paix civile et à la concorde nationales nécessaire à la restauration de l’Etat commande un effort lucide de compréhension, une action solidaire de résistance, une entente forte autour d’un projet de redressement national.

Indiscutablement, la réconciliation passe par le dialogue entre toutes les forces politiques : la tragédie nationale exige de tous les acteurs un investissement rationnel afin qu’ensemble nous offrions à nos compatriotes une alternative convaincante de changement historique.

Enfin, Nous, initiateurs de cette démarche de rassemblement national républicain pour le Tchad, lançons un appel à toutes les potentialités nationales, individuelles ou collectives, à participer à l’animation de cet élan patriotique, citoyen et démocratique :

- l’importance de tout éclairage se mesure à son apport relatif à la question de la réconciliation, de la vérité et du changement ;

- par conséquent, l’intérêt de toute contribution réside tout simplement dans son concours à l’avancée de la cause nationale tchadienne.

Aussi douloureuse soit-elle, aussi ruineuse soit-elle; bref, aussi indélébiles que sont ses conséquences, le calvaire collectif prolongé du peuple tchadien doit servir l’unité d’action militante pour le Changement dans notre pays, la République du Tchad.



Vive le Tchad


Vive la République.


Le Coordonnateur, Professeur Facho Balaam