Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Tchad : l'UKND soutien l'UFDD-Rénové


Alwihda Info | Par uknd.contact@gmail.com - 24 Mars 2009 modifié le 24 Mars 2009 - 18:08


Tchad : l'UKND soutien l'UFDD-Rénové
Le 7 avril 2008, l'Union des Kanouris du Niger pour la Démocratie (UKND)
était créé pour défendre les intérets du peuple Kanouri, victime de
discriminations, du sous-développement et de l'insécurité. Lors de cette
création, des Kanouris du Tchad, du Nigeria et du Cameroun avait fait le
déplacement à Diffa pour collaborer avec leurs frères du Niger.
 
Aujourd'hui, l'UKND, qui a été peu active médiatiquement mais a fait un
grand travail local, a commencer des négociations avec les mouvements tchadiens
UFDD-Rénové de Mahamat Hassane Boulmaye et Kedellaye et Parti d'Action
Républicaine de Gourbal Djiddi Noukour, avec des membres du MDD et des proches
de Lol Mahamat Choua, pour créer un grand mouvement de défense de la
communauté kanouri (que ce soit les Kanembous, les Bornouans, les Mangas, les
Dagras et tous les autres groupes kanuris) au niveau international.
 
 
L'UKND avait été créé après une attaque de rebelles Touareg du MNJ et
Toubous des FARS à Gadira dans la région de Diffa et Nguigmi. La situation
était très troublée au Niger: rebellions, bandits armés, insécurité,
répression de l'armée et de la police nigerienne, création de milices
songhai-djerma-peulh dans la région de Tillabery au Niger et d'Ansongo et Gao
au Mali, surpuissance économique des Haoussas et exclusions des Kanuris.
Divisisons des partis de l'opposition, division du parti présidentiel
MNSD-Nassara entre partisans de Mamadou Tandja et Seini Oumarou contre ceux
d'Hama Amadou. Et le principal problème: la présence des Arabes Mahamides
dans notre région. L'UKND précisait qu'elle n'avait rien à reprocher aux
Arabes Mahamides, frères dans l'Islam, mais que la région kanuri était trop
pauvre pour les accueillir et qu'ils étaient trop violents. Nous proposions
des les renvoyer chez eux au Tchad et Soudan, ou de les envoyer en Libye, ou
dans les régions de Tillabery et Azaouagh ou vivre au Cameroun avec les Arabes
Choa.
 
L'UKND avait aussi décidé de former une branche militaire pour défendre
les civils contre les voleurs et les différentes rebellions. Mais nous étions
aussi ouvert au dialogue et proposions au MNJ, aux FARS et au FDR de parler de
démocratie. L'UKND était pret à dialoguer avec tout le monde, mais aussi à
combattre contre l'armée nigerienne ou les rebelles si la population kanuri
était menacée.
 
Depuis ni les Touareg du MNJ, ni les Toubous des FARS et FDR n'ont osé
rentrer dans notre région. La situation politique du Niger a changé. Les
Toubous et les Arabes de l'Azaouagh ont abandonné la rebellion et le MNJ a vu
les scissions du Front des Forces du Redressement (FFR) puis du Front
Patriotique Nigerien (FPN).
 
Mais les difficultés restent importantes. Le peuple Kanuri est toujours
marginalisé au Niger, le problèmes des Arabes Mahamides n'est pas règlé. Et
un autre problème est entrain d'apparaitre: le problème Peul.
 
Les Peuls sont un grand peuple qui vivent à l'ouest de la Mauritanie,
Sénégal et Guinée jusqu'au Soudan, République Centrafricaine et sont même
entré en Ethiopie.
 
A cause de la sécheresse, les Peuls descendent vers le sud, en Sierra Leone,
Côte d'Ivoire, Ghana, Benin.
 
Les Peuls du Niger, du Nigeria, du Tchad, du Soudan, du Cameroun et de la
République Centrafricaine sont un groupe peulh appellé Wodaabé ou Bororo ou
Mbororo. Eux sont entré en République Démocratique du Congo (RDC) il y a 10
ans, aidé par Jean-Pierre Bemba. Plus de 15 000 Mbororo et des centaines de
milliers d'animaux se sont installé en Province Orientale dans les Bas-Uélé
et dans le Haut-Uélé, ainsi que dans la province d'Equateur. Mais ils font
souffrir les populations autochtones, qui souffrent aussi de la présence des
Ougandais de la LRA. Le gouvernement de Kabila a donc décidé de faire partir
les Peuls de RDC. Mais il ne peut pas les envoyer en Centrafrique et au Tchad,
car les Bororos quittent ces deux pays à cause des attaques des Zaraguinas et
vont se réfugier au Cameroun. Mais le Cameroun n'a plus de place. Les
gouvernements des pays de la région ont donc décidé d'envoyer des milliers
de Peuls Bororo dans les régions kanouris, vers Maiduguri au Nigeria, Diffa au
Niger et le Kanem et Bol au Tchad.
 
Nous ne voulons pas de l'arrivée de ces étrangers car nos terres sont trop
pauvres. En plus les Mbororo de RDC sont armés. Et les gouvernements vont
peut-être envoyer chez nous des Bororos vivant au Soudan, dans le Darfour, le
Kordhofan et le Sud-Soudan (ces Bororos sont appellé làbas Fellata) et sont
eux aussi armé.
 
Comme les problèmes des Kanouris dépassent les frontières des Etats, il est
important que Nigériens, Tchadiens, Camerounais et Nigerians collaborions pour
défendre notre peuple.
 
L'UKND et les Kanouris du Niger apportent donc tout leur soutien à
l'UFDD-Rénové et soutiennent également toutes les troupes de l'UFR de Timan
Erdimi. Les combattants de l'UFDD-Rénové auront toujours la protection des
populations de la région de Diffa.
 
Les Kanouris du Niger se sont libéré de la domination des Toubous. Il est
important que les Kanouris Kanembous refusent d'être plus longtemps les
esclaves des Dazas, Krédas et Tedas.
 
Mahamat Nouri est comme Idriss Déby. Deby s'est d'abord aidé de son peuple
Zaghawa. Puis uniquement des Bideyat. Puis faché avec les Borogat il ne s'est
aidé que des Bilia. Et finalement il fait confiance uniquement à la famille
Itno. Mahamat Nouri ferait la même chose et se regrouperait uniquement sur sa
famille. Les Kanembous de l'UFDD-Rénové l'ont compris et ont décidé de se
libérer pour apporter les démocratie à tous les Tchadiens.
 
L'UKND soutiendra toujours la lutte des combattants de l'UFDD-Rénové et de
l'UFR.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements