Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad " l'année élastique est un mauvais souvenir", selon Ali Abderaman Haggar


Alwihda Info | Par notre temps - 4 Août 2014 modifié le 4 Août 2014 - 19:33


Depuis une année, l'Etat Tchadien a mis en place une caisse gérée par une commission qu'on appelle le CONCOFORT et qui a permis de donner des bourses aux enseignants du supérieur pour des études doctorales, post doctorales et pour une qualification dans un domaine ou un autre.


Interrogé par le journal tchadien " Notre Temps " sur la situation universitaire, le recteur de l'université du Tchad, le Dr. Ali Abderamane Haggar a souligné que l'année élastique commence à devenir un mauvais souvenir. S'agissant de la bourse, Il y a trois types de bourses a savoir des bourses qu'on octroie aux étudiants à N'Djamena et au Tchad en général. Ce sont des bourses nationales accordées aux étudiants qui sont dans les différentes institutions du supérieur  du Tchad et dont les bénéficiaires sont les étudiants qui sont en deuxième année et plus . C'est la première forme de bourse. La deuxième,  ce sont des bourses accordées aux lauréats ayant obtenu le bac avec une bonne mention et qui sont orientés dans certaines universités partenaires en terme de coopération avec le Tchad à travers le ministère de l'enseignement supérieur. Il y'a aussi une bourse assez intéressante qu'on accorde aux médecins depuis 2 ans.Il y'a   aussi une autre forme de bourses, c'est la bourse que les universités accordent à leurs enseignants et qu'on appelle des bourses de renforcement de capacité. Depuis une année, l'Etat Tchadien a mis en place une caisse gérée par une commission qu'on appelle le CONCOFORT  et qui a permis de donner des bourses aux enseignants du supérieur pour des études doctorales, post doctorales et pour une qualification dans un domaine ou un autre ... lire l'intégralité de l'interview dans le journal Notre Temps