Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: la guerre est la pire des choses


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 11 Février 2008 modifié le 11 Février 2008 - 17:02

Maintenant c’est a’ nous de voir si nous désirons coûte que coûte cesser cette guerre au profit du dialogue pour vivre en tant qu’un peuple fier de son passé (malgré les différentes guerres), maître de son présent et confiant de son futur. Une chose est sure, la Guerre est la pire des choses.


Considérant la semaine douloureuse que nous venons de vivre, je prie pour notre pays afin que tout le monde puisse traverser cette situation pénible avec bcp d'Espoir de Paix. L'ampleur du chagrin et le poids de la peine qu'a causé la disparition de centaines de nos frères (rebelles ou gouvernementaux) sont énormes. Face a' cette épreuve difficile j'adresse mes sincères condoléances et ma sympathie a' tous les parents de victimes sans distinction des régions ni d'ethnies.

Pourquoi cette guerre civile est elle interminable? Difficile a' répondre. En discutant avec des amis intellectuels sur cette crise qui secoue le Tchad depuis 40 ans, chacun essaie de raisonner a' sa manière de voir les choses. Certains pensent que la génération de l'indépendance (ceux qui sont nés entre 1950 et 1960) sont de nature violents et ce sont eux les grands responsables du chaos au tchad. D'autres disent sans vergogne que c'est le groupe GAZ, par leur arrogance, cupidité et ignorance, qui ne laisse pas le Tchad avancé. Entendez par GAZ, gorane-arabe-zaghawa !

Je me permets de donner mon point de vue sur ces deux hypothèses. Je trouve que ce n'est pas sage de mettre l'accent sur la question de générations. On dirait que certains voulaient stimuler la haine entre les générations pour camoufler les vrais problèmes et les vrais enjeux. En fait, les problèmes sont davantage d'ordre économique. Du moins ce que je pense. Le Tchad regorge de ressource naturel important (Eau, Pétrole sans oublier nos animaux domestiques et sauvages). Les deux pays voisins (La Libye et le Soudan) sans oublier le pays colonisateur, la France nous créent des problèmes pour viser leurs intérêts a' court et long terme. Ces 3 pays savent que si le Tchad est instable, c'est facile pour eux de tirer leurs intérêts quand ils les veulent. Donc tout tchadien doit être vigilant. Il y'a effectivement de petits problèmes d'ordre ethniques et régionaux mais si la guerre ne finit pas au Tchad, c'est en grande partie, a' cause qu'il y'a une main extérieure qui appuie la guerre. C'est au peuple tchadien de comprendre et de cesser immédiatement la guerre au profit du dialogue. La guerre n'a jamais résolu des problèmes.

Bref, vu les guerres et la misère terrible que le Tchad continue de vivre, ce n'est pas facile de proposer la culture de tolérance, la connaissance, l'amour du prochain et la non-violence au pays de Toumai. Dans une société comme la notre qui prône le narcissisme, l'égocentrisme et le nombrilisme, il n'est pas étonnant de voir régresser des vertus comme la civilité, le civisme, la courtoisie, l'Amour et le Respect. Notre société actuelle prône la facilité (surtout l'argent facile), la corruption, l'inculture et le plus bas dénominateur commun. Donc blâmer telle ou telle autre génération ne semble pas être la bonne raison. On doit se blâmer tous. Et la jeune génération doit tirer des leçons des erreurs du passé et apporter un grand changement pour le présent et le futur. Ca c'est un grand défi a' relever. L'heure n'est pas a' se lamenter ni de régler des règlements des comptes.

Les amis qui blâment le groupe GAZ, pour reprendre leur expression, pour le chaos du Tchad se trompent. Au FROLINAT il y'a eu la contribution de tous les nordistes même si le GAZ était majoritaire. Dans la guerre de 9 mois c'étaient presque toutes les ethnies qui se combattaient. Dans les rebellions actuelles, il y'a presque tout le monde (même les bideyates). J'étais particulièrement déçu en écoutant un intellectuel dire ce qui suit: " Tant qu'on ne met pas le GAZ hors des affaires de l'Etat, le Tchad n'avancera jamais d'un iota..." Ca c'est grave. Je me demande si bcp des tchadiens ne pensent pas aussi de la sorte? Pour mémoire, rappelons nous que le GAZ compte un effectif d'environs 1,5 millions. 1,5 millions sur 10 millions, ce qui revient a' 15% de la population tchadienne. Mettre hors de l'Etat tout ce monde n'est pas du tout une idée sage ni bienvenue. A mon humble avis, pour apporter un changement au Tchad, il faut que notre mentalité de haine et de violence change. Essayons de traiter notre prochain comme nous désirons être traité. Acceptons la différence chez l’autre.

Donnons un coup de pouce a’ une personne dans la besoin. Oublions le régionalisme (Nord- Sud surtout). D’ailleurs quel pays au monde n’a pas les 4 points cardinaux ? Ne jugeons pas les autres sur la base de leurs ethnies (GAZ par exemple). Acceptons nous et aimons nous les uns les autres. Ici je sais de quoi je parle. Ca fait 8 ans que je vis au Canada. Ici il y’a presque toutes les nationalités du Monde, je dis bien toutes les nationalités. Mais les gens ont dépassé cette stade primaire. Certes, on ne peut certainement changer tous les problèmes que vit le Tchad d’un coup de baguette magique. Mais nous pouvons tout de même faire notre part en influençant, chacun a’ notre manière, le monde autour de nous. Pensez que telle ethnie est supérieure a’ telle autre c’est la pire d’ignorance.

Pour terminer, la guerre est la pire des choses. La guerre du 1er février 2008 a causé naturellement des centaines des victimes (militaires comme civils). Cette guerre a fait déplacer 30.000 citoyens n’djamenois. Cette guerre est la cause de l’incendie de la Radio nationale tchadienne qui vient d’être inaugurée a’ des milliards de FCFA. Tous les prisonniers voleurs comme criminels de la maison d’arrêt ont été libérés. Le pillage sans précèdent de la ville de N’djamena est fait en majeur partie par ces prisonniers libérés. La guerre est la pire des choses. Si on ne cesse pas cette guerre, le Tchad va devenir tôt ou tard un Etat Néant. Ca pourrait être pire que la Somalie. Personne ne souhaite une telle tragédie. Maintenant c’est a’ nous de voir si nous désirons coûte que coûte cesser cette guerre au profit du dialogue pour vivre en tant qu’un peuple fier de son passé (malgré les différentes guerres), maître de son présent et confiant de son futur. Une chose est sure, la Guerre est la pire des choses. Merci pour votre lecture et bonne journée.

Votre ami et frère
Mahadjir.fils
Amérique du Nord.