Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: la marche en avant dépend de la jeunesse tchadienne


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 17 Février 2008 modifié le 17 Février 2008 - 17:01

Cette résistance nationale tchadienne qui ne cherche pas autre chose que de voir ce système abominable instauré par Deby et ses bandes de copains défait. Oui cela peut paraître simpliste peut-être mais sans nul doute cela donne un espoir et un oxygène à ce pays asphyxié par Deby et son clan au pouvoir.


Tchad: la marche en avant dépend de la jeunesse tchadienne
La marche en avant dépend de vous, la jeunesse tchadienne de la résistance nationale !

Ces derniers évènements laissent un bon nombre des tchadiens, devant des questions perplexes qui nécessitent sans doute une conjugaison des différents éléments socioculturels, et politiques tchadiens antérieurs et actuels. Hormis le facteur des prédateurs extérieurs qui s’invitent dans nos problèmes internes pour des raisons propres à eux, sans aucune moralité au détriment de nos populations respectives, il faut tout toutes ces réalités pour en faire une idée précise sans se verser dans des analyses perverses ou septiques qui découragent. En toute objectivité pour surmonter cette crise paralysante, pour éviter la somatisation du pays on doit tous combattre Deby, mener cette dernière des guerres. Pour dire vrais cette question tchadienne mélangée de celle du Darfour et ses corollaires, ne peuvent échapper en principe aucun tchadien vigilant. En tout état des causes Deby est le principal instigateur de l’instabilité dans la sous région, et cela fait le fond de commerce des prédateurs évidement. Ceci dit la cause de la résistance nationale tchadienne peut être sacrifiée au profit des rebellions divisionnistes soudanais. Mais Jamais ça ! Si non comment peut-on justifier cette négligence de la France face aux vœux de la population tchadienne assoiffée du changement ? Mais dommage quant celui qui nous enseigne la liberté nous interdit de la réclamer et celui qui se réclame porteur de flambeau de droits de l’homme et des citoyens nous empêche de porter cette valeur, que dire à part l’hypocrisie?

Une chose est sûr, le régime de Deby est mourant les signaux d’alarmes nous ont été donnés depuis. D’ailleurs c’est visible mais aussi dans les bilans publiés par les représentations des organisations caritatives présentent au Tchad en temps dit normal du fonctionnement du régime. Ces alertes sont surtout l’insécurité grandissante, la dégradation de niveau de vie de la population, la corruption généralisée, bien évidement l’absence des structures étatiques efficaces, la population est abandonnée à elle-même. Le témoin de la fragilité de ce régime fortement contesté par la population, une simple coalition des résistants tchadiens montée à la hâte en l’occurrence le FUC avait lancé une offensive sur N’djamena en avril 2006, une tentative à laquelle Deby a été mis à genou. Cela a fait castrer Deby et fait reconnaître, les gens qu’il les appelle auparavant des aventuriers, deviennent ses partenaires politiques dont vous imaginez les suites Nour à l’ambassade de Libye au Tchad, à cela ajoutons le récent ralliement. Les hommes plus ou moins bien respectés dans la famille de la résistance se transforment aujourd’hui en guignols d’ailleurs pas étonnant même leurs ambitions ne sont si grande que ça .Leurs séjours dans la résistance nationale ne que un grand hasard. Bientôt ces individus tels que Djinedi, Barka, Ali Ahmat, Rigui...prendront le relais de Bachir et autres griots qui font aujourd’hui la honte par des déclarations légères et incohérentes qui révèlent l’amateurisme des cadres politiques de Deby. Il ne reste au Tchad que de voir un jour Mahamat Saleh Brahim ou Abderahim Bahr ministre et la boucle est bouclée « khalasss !!! » ça sert à rien à partir de ce moment…le paroxysme de l’aberration est atteinte. Notre pays est en danger, la jeunesse tchadienne doit se supporter se joindre et s’impliquer volontiers dans ce combat qui est le nôtre.

Les tchadiens aujourd’hui observent et vivent cette réalité infernale, médiatisée viscéralement contre notre population orpheline à l’indifférence totale de la communauté internationale si non quoi dire sur un soutien sans faille des pays dits civilisés à un dictateur à son apogée à l’instar de Deby pour empêcher ces progressistes à ce que je sache malheureusement dépourvu de toute idéologie anti-intérêt occidental ou autre arabe. Cette résistance nationale tchadienne qui ne cherche pas autre chose que de voir ce système abominable instauré par Deby et ses bandes de copains défait. Oui cela peut paraître simpliste peut-être mais sans nul doute cela donne un espoir et un oxygène à ce pays asphyxié par Deby et son clan au pouvoir.


Djibrine Abakar Khirachi