Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tchad: le relent persiste autour de l'affaire Habré


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 25 Août 2008 modifié le 25 Août 2008 - 18:26

Au Tchad, jusqu'à preuve du contraire on ne retient que deux images de Hissein Habré, celle de sa fuite alors que les rebelles étaient encore à 800 km et celle des personnes squelettiques (pesant moins de 40 kilo) sortant des centres de détentions extrajudiciaires. Pour le reste, ça n'a aucune importance pour nous autres.


Tchad: le relent persiste autour de l'affaire Habré

Par Pierre Issakha

Réponse au Professeur Sankharé

J'ai lu votre point de vue sur l'affaire Habré ! Pour être honnête avec vous, je m'attendais à tout sauf à cette prise de position incohérente venant en plus d'un intellectuelle...
Je n'ai pas le texte devant moi, mais j'ai en mémoire quelques points sur lequel je souhaite vous faire part de ma désapprobation.

1-Vous dites par exemple que les charognards qui traquent Hisseine Habré en font plus que les tchadiens eux mêmes ! Sur ce point, je souhaite vous faire une révélation, si les ADH n'existaient pas, il n'y aura jamais eu d'affaire Hisseine Habré et pour cause ? simplement que toutes les victimes réunies n'ont pas les moyens financiers de votre héros (ils est milliardaire) pour pouvoir faire les démarches qui font actuellement l'affaire Habré à le mérite d'exister.

2 - Au sujet des victimes "supposés" selon les défenseurs de Habré, moi je suis de l'ethnie hadjaraye pouvez vous demandé à Hisseine Habré pourquoi les membres de ma familles, 27 personnes au total pour être plus précis ont -elles été arrêtes à Ndjaména, Bitkine, Mongo, Moundou et Abéché par sa police politique entre Mai et Octobre 1987 pour ne plus jamais sortir de prison ? Pourquoi si ils étaient coupables de quelque chose ne les avait-il pas renvoyés devant les tribunaux ? Si vous êtes adepte de la peine de mort, sachez qu'au Tchad, la peine de mort n'a jamais été abolie ! Donc si Hisseine Habré jugeait qu'ils avaient commis un crime passible de la peine de mort, il pouvait la solliciter à travers la justice.....voilà ce que je reproche à Hisseine Habré qui était le Président de la République, chef de l'état, premier magistrat du Tchad !

3 - Il est fait souvent allusion sur le rôle de Idriss Déby l'actuel despote du Tchad sous le régime Habré; sur ce point, je sais que vous êtes assez intelligent pour savoir que c'est à la défense d'Hisseine Habré de demander au cour du procès, la comparution de ce dernier. En ce qui me concerne, je ne peux pas demander à poursuivre une personne aux ordres..! c'est au donneur d'ordre "presumé" poursuivi pour se disculper d'en apporter la preuve que tous les crimes qu'on lui impute, n'ont pas été faits sur ses ordres ! Ma démarche comme celle de tous les victimes ne s'inscrive pas dans une chasse à l'homme comme vous le pérorer. Nous voulons qu'à travers ce procès tous les criminels actuellement tranquilles au Tchad finissent leurs jours en prison. Mais tant qu'il n'y aura pas de procès Habré, jamais ces gens ne seraient inquiétés et pour cause ? Ils disposent d'un argument de taille " on agissaient sur ordre" comme d'ailleurs en ce moment, ils continuent à tuer ! en sachant que les crimes qu'ils ont commit il y a plus de 18 ans n'ont jamais été punis !

4 - La grandeur d'un homme se détermine aussi par sa capacité à lutter jusqu'au bout pour ses convictions ! Vous dites qu'Hisseine Habré est un héros et un modèle pour l'Afrique, alors conseillez lui de nous montrer une dernière fois dans un tribunal son courage à relever les défis. Au Tchad, jusqu'à preuve du contraire on ne retient que deux images, celle de sa fuite alors que les rebelles étaient encore à 800 km et celle des personnes squelettiques (pesant moins de 40 kilo) sortant des centres de détentions extrajudiciaires. Pour le reste, ça n'a aucune importance pour nous autres.

Aussi, je pense croire que vous êtes sénégalais, comment pouvez vous en juger des évènements dont vous ignorez ? Avez vous séjourné un jour au Tchad sous Hisseine Habré ? Moi je suis tchadien, de quel droit vais-je me permettre de dire si oui ou non la Casamance à droit à son indépendance ? si Abdoulaye Wade avait fait exécuter le vice président du conseil constitutionnel ? qu'est ce que j'en sais ? Alors cher professeur, continuez à vivre de l'argent spolié, souillé du sang de ses victimes qu'Hisseine Habré donne à des confréries sénégalaises dont vous êtes certainement affidés et laissez les tchadiens faire leurs travails de mémoire.

Pierre Issakha
Mongo - Guéra

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements