Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad: le site présidentiel tchadien publie la retranscription d'une 'conversation entre un chef rebelle tchadien et un responsable de la Sécurité Soudanais'


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 8 Avril 2008 modifié le 9 Avril 2008 - 17:02


"Transcription de la conversation téléphonique entre SALAH ABDALLAH alias SALAH BAUCH (Directeur de la Sécurité et des Renseignements du Soudan) et MAHAMAT NOURI."


Tchad: le site présidentiel tchadien publie la retranscription d'une 'conversation entre un chef rebelle tchadien et un responsable de la Sécurité Soudanais'

Transcription de la conversation téléphonique entre SALAH ABDALLAH alias SALAH BAUCH (Directeur de la Sécurité et des Renseignements du Soudan) et MAHAMAT NOURI

Le 20 mars 2008 de 13h 51mn 00s à 13 h 54mn 29s

SALAH : Général !
NOURI : Monsieur le Directeur Général

SALAH : Comment vas-tu Général !
NOURI : Très bien

SALAH : Est-ce que le problème des Ouaddaïens est déjà résolu ?
NOURI : Vraiment, pour ce problème, hier, ils étaient venus nous voir, nous leur avons demandé d’être parmi nous. Ils ont demandé la tenue d’une conférence générale pour l’opposition tchadienne mais nous leur avons répondu que nous n’avons pas le temps pour l’organiser. C’est comme çà qu’ils ont dit que ce n’est pas possible. Nous leur avons demandé aussi s’ils peuvent participer dans les opérations contre l’ennemi. Ils ont dit qu’ils vont nous donner une réponse mais nous demeurons sans suite.

SALAH : Actuellement, vous les attendez ou qu’est-ce qui va se passer ?
NOURI : Ils n’ont pas donné une suite.

SALAH : Est-ce que vous les attendez ou vous allez bouger ? Quand est-ce que vous allez bouger, Général ?
NOURI : Nous bougerons bientôt.

SALAH : Dans bientôt…dans bientôt…mais quand ? Chaque jour vous dites « nous bougeons, nous bougeons », mais quand ?
NOURI : Nous bougerons demain ou après demain, plaise à Dieu.

SALAH : Général, vous accusez trop de retard. Rien ne vous empêchera de bouger encore. Bougez !!!
NOURI : On va bouger. Faites en sorte que les Ouaddaïens ne rentrent pas au Soudan et nous bougerons. Poussez-les vers nous.

SALAH : Hier, nous avons parlé avec eux mais c’est à vous de bouger. Bougez !!!
NOURI : Nous sommes prêts.

SALAH : Donc bougez. Chaque jour vous nous dites que vous êtes prêts mais vous n’avez pas commencé. Bougez !!!


Eléments sonores à suivre