Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Tchad, les partis d’opposition démocratique montent au créneau


Alwihda Info | Par - 23 Décembre 2012 modifié le 23 Décembre 2012 - 06:49

Les orateurs et les animateurs, après une brève introduction sur la situation de la crise sociale que traverse le Tchad, ont tour à tour répondu à la question des journalistes venus à cet effet.


Le groupement des partis d’opposition démocratique au Tchad ont fait une intervention musclée baptisée« veillé funèbre » lors d’une conférence de presse convoquée à la maison des médias du Tchad ce samedi 08 décembre 2012. Les orateurs et les animateurs, après une brève introduction sur la situation de la crise sociale que traverse le Tchad, ont tour à tour répondu à la question des journalistes venus à cet effet. Pour le président du parti Rassemblement pour la Démocratie et le Socialisme au Tchad, (RUST) Marting Félin Kodjiga estime qu’après analyse de cette situation précise, les partis d’opposition a pris acte de la mauvaise gouvernance du pouvoir par le MPS et précise au peuple tchadien qu’il doit se rendre à l’évidence que « trop c’est trop » et doit se préparer pour une mobilisation totale au côté de l’Union des Syndicats du Tchad (UST). Il demande a ses militants de se tenir prêt pour les actions légales futures à entreprendre afin de sauver le pays du chaos que le pouvoir des« baministes » l’a plongé.
A côté, le président du parti ASTRE, Alladoum Djarma Baltazor, pour sa part, souligne que les partis de l’opposition démocratique mettent en garde le Gouvernement de MPS contre l’aventure de la modification des textes qui régissent la république du Tchad. Les manœuvres dilatoires du parti au pouvoir ne les feront pas oublier les réclamations suivantes : l’organisation d’une nouvelle conférence nationale inclusive et souveraine ; l’organisation immédiate du recensement biométrique pour parvenir aux élections crédibles et la mise sur pied d’un nouveau cadre de concertation pour travailler sur les lois électorales qui sont devenues obsolètes a-t-il ajouté avant de laisser entendre que devant cette situation honteuse et inadmissible que vivent les tchadiens, les partis de l’opposition démocratique réitère leur soutiens sans faille et totale à l’UST et demande au gouvernement de revenir sur sa décision annulant le décret 1249 pour l’intérêt général des travailleurs.
Mahamat Ramadane-Alwihda
(235) 63 38 40 18


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements