Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Tchad: lettre ouverte envoyée à Idriss Deby par un de ses proches


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 17 Mars 2008 modifié le 17 Mars 2008 - 16:55

La seule image que les gens ont du Tchad, c’est la sauvagerie, la guerre, la misère. La richesse amassée malhonnêtement ne fait pas la vie, je pense que savoir vivre et savoir écouter c’est ça la vie. Arrêtons et changeons le peuple souffre et trop c’est trop. J’ai décidé d’être anonyme afin de dire ces vérités et je sais pourquoi. Les itnos, les bahars, les younousmi, les abdallah, les tollis, en une phrase « la famille qui dirigent aveuglement le pays » sachons qu’il est temps de changer les comportements pour ne pas répondre un jour devant l’histoire. Il ne sert à rien de s’acharner contre le peuple, qui a déjà trop souffert, il ya une limite à toute chose. Nous sommes des humains et sensibles quand même et que nous sachions que les autres ont le droit de vivre.


Tchad: lettre ouverte envoyée à Idriss Deby par un de ses proches
Un proche de Deby, conseille Deby.

Trop c’est trop monsieur le président.



Monsieur le président, je suis un de vos proches, parent même. Je suis vraiment touché et horrifié par ce que vous faites endurer au peuple. Je pense que le moment est venu pour que vous teniez en compte des leçons sur tout ce qui se passent. Chacun de nous vit et disparait pour laisser les autres vivres. Ce qui se passe maintenant malgré que nous avons énormément d’argent ne nous honore pas et compromettra la vie de nos enfants. Nous sommes au Delas du summum. Toutes les atrocités, toutes les manœuvres mensongères, toutes les trahisons, nous les avons faites mais hélas, la situation ne fait qu’empirer et l’avenir est de plus en plus noir.

Je pense que si l’argent peut faire quelque sans entente avec les autres, nous l’aurons déjà fait et depuis longtemps. Vous avez la possibilité qu’aucun ancien chef d’états morts ou vivant n’a pour sortir le pays de la pauvreté. Richesse, tromperie, trahison etc. tous ont leur limite. Il est temps que les choses changent mon cher président. Nous avons commis des erreurs, nous nous sommes laissés entrainer par des gens qu’on croyait fideles, mais en réalité monsieur le président, ses gens ne veulent que l’argent et sont à nous abandonner à tout situation qui nous mettrait en danger.

Tout l’argent que nous avons dépensé pour corrompre, pour tuer, pour acheter des armes, n’ont rien servi et pourtant si des hôpitaux, des écoles, des infrastructures et des routes ont été construite, le peuple en serait fier et nous aurons la fierté pour vivre. Nous sommes vomis par tout le monde, la richesse que nous avons ne servira à rien si des garanties futures ne sont pas assurées. Dans tous les pays du monde, il ya corruption, achat de conscience, meurtre mais qui sert quand à l’intérêt national mais chez nous, nous régressons de jour en jour. Nous avons tant crié que c’est les soudanais qui nous combattent, alors que parmi les rebelles il y a même nos frères de sangs, des anciens haut dignitaires, etc. nous avons non pas seulement perdu des frères mais aussi nous avons rien fait pour le pays. Je ne vais pas raconter des histoires mais je suis de plus en plus fatigué de cette façon de diriger le pays. Je pense que le Tchad appartient à tous les tchadiens, il est temps que nous laissons la politique guerrière. Je vous demande monsieur le président entre autres:

1. de cesser immédiatement les dépenses bêtes qui plongent le pays et de conserver cet argent pour la bonne marche du pays.
2. d’annoncer un discours réconciliateur envers tous les tchadiens. Que le passé soit considéré comme un passé et le présent sera un autre tournoi pour la paix au pays.
3. de convoquer un dialogue national comme réclame la plupart des tchadiens afin de sortir une feuille de route. Vous sortirez ainsi blanchi et aurez rendu service au pays.
4. de cesser immédiatement d’écouter vos proches collaborateurs qui n’ont pas d’autres choix que de vous suivre et vous induire en erreur. Ils ont pour seul but de s’enrichir et de profiter de vous. C’est des hypocrites
5. De considérer l’exemple des pays africains. Le cas de la cote d’ivoire où la communauté internationale, que je juge hypocrite, a échoué. Les ivoiriens ont pris les choses en main. Ces grandes puissances ne veulent que leur intérêt. Vous êtes le président des tchadiens, vous avez votre peuple qui a son intérêt. Vous devez garantir plutôt avant tout l’intérêt du pays que de se laisser mener en bateau par ses grandes puissances.
6. de savoir qu’aucun accord ne sera appliqué sans les rebelles et l’opposition interne. Les cacophonies fait à dakar est un autre accord qui ne sera pas appliqué.
7. De savoir qu’il ne sert à rien de diaboliser le soudan qui est un voisin avec qui il faut plutôt collaborer. Les occidentaux veulent régler leur compte avec le soudan et c’est le Tchad qui paye le prix. De reconnaître que les rebelles sont bels et bien tchadien et doivent être considérées comme un acteur de réconciliation.
8. libérer immédiatement les opposants. Je sais que vous avez tués certains. Mais libérer les survivants.
9. soyez franc avec l’opposition. Il n’ya pas de crédibilité sans opposition.
10. changer votre politique pour ne pas lister les autres aspects des choses.

Tout ce que je viens de citer monsieur le président, est dans le seul but que la paix et la confiance vienne au pays. Il n’est pas question d’une trahison mais d’une franchise. Je pense que si nous étions courageux et acceptions la situation en tenant compte de toutes les sensibilités, je crois que nous serions aimés par le peuple et aurons le culot de dire que nous avons aidé le pays. 17 années de règne, monsieur le président c’est trop vu l’état actuel du pays. Oui il ya des chefs d’états qui sont restés plus d’années que vous, je crois que ils sont sages et savent bien gérer leur problème interne même si les élections sont truquées, ils ont construit et donné un beau visage à leur pays. Dans aucun pays au monde, le président est aimé par tout le monde. Les mésententes sont toujours là mais savoir gérer les crises, je pense que vous avez l’expérience pour prendre en compte certaines choses.

La seule image que les gens ont du Tchad, c’est la sauvagerie, la guerre, la misère. La richesse amassée malhonnêtement ne fait pas la vie, je pense que savoir vivre et savoir écouter c’est ça la vie. Arrêtons et changeons le peuple souffre et trop c’est trop. J’ai décidé d’être anonyme afin de dire ces vérités et je sais pourquoi. Les itnos, les bahars, les younousmi, les abdallah, les tollis, en une phrase « la famille qui dirigent aveuglement le pays » sachons qu’il est temps de changer les comportements pour ne pas répondre un jour devant l’histoire. Il ne sert à rien de s’acharner contre le peuple, qui a déjà trop souffert, il ya une limite à toute chose. Nous sommes des humains et sensibles quand même et que nous sachions que les autres ont le droit de vivre.



Un des plus proches et parent de Deby.

J’espère que ces cris seront entendus.

N’djaména.