Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Tchad: près d’un tiers des rebelles du RFC vient de rallier le régime de N’Djamena


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 19 Mars 2008 modifié le 28 Mars 2008 - 02:45

Ce ralliement semble sonner le glas de ce mouvement dont nombre de ses membres ont déjà claqué la porte. Le 9 novembre 2007, Yaya Dilo Djérou, un des membres fondateurs du RFC, a été le tout premier à avoir quitté ce mouvement pour rallier le régime MPS après avoir été privé de liberté pendant un an. Abdéraman Koulamallah, un des principaux dirigeants du RFC, de passage à Paris, risque à son tour de quitter ce mouvement.


Tchad: près d’un tiers des rebelles du RFC vient de rallier le régime de N’Djamena
Une quinzaine de véhicules des rebelles du RFC de Timane Erdimi est rentrée dans la légalité mercredi 19 mars. Les rebelles du RFC sont arrivés à Abéché en début de soirée. A leur arrivée dans la capitale du Dar Ouaddaï, les rebelles ont été accueillis par une délégation gouvernementale composée d’une demi-douzaine de personnalités dont le nouveau secrétaire d’Etat à la Défense Hassane Aldjinedi, le commandant de la garde nationale et nomade du Tchad Mahamat Saleh Brahim, le gouverneur de la région d’Abéché Bichara Issa Djadallah, de Adoum Togoï et Maïna Touka.

Selon nos informations, une autre vague de rebelles dudit mouvement serait attendue à Abéché dans les prochains jours. Cette source n’a pas indiqué si le leader du RFC, Timane Erdimi, devait faire partie de cette vague. Ce ralliement semble sonner le glas de ce mouvement dont nombre de ses membres ont déjà claqué la porte. Le 9 novembre 2007, Yaya Dilo Djérou, un des membres fondateurs du RFC, a été le tout premier à avoir quitté ce mouvement pour rallier le régime MPS après avoir été privé de liberté pendant un an.

Abdéraman Koulamallah, un des principaux dirigeants du RFC, se trouvant à Paris, est sur le point de quitter ce mouvement même si les motivations de l’ancien porte-parole unique de la coalition rebelle qui a attaqué N’djamena début février sont différentes. En effet celui-ci refuse tout ralliement à Deby et déclare à qui veut l’entendre, qu’il est dans le camp de ceux qui veulent «continuer la lutte contre la dictature.» Il ne se prive pas de dénoncer le caractère «subjectif» de la décision du RFC de «ne pas rejoindre l’alliance dirigée par Mahamat Nouri.»

Aux dernières nouvelles il semblerait que Koulamallah se prépare à faire l'annonce de la création de son nouveau mouvement à la presse dans les heures qui suivent. S’il a longtemps différé sa décision c’est, semble t-il, à cause des «liens étroits qu’il partage avec Timane Erdimi» qu’il considère comme un frère, selon ses propres termes. Nul doute que la dégénérescence du RFC lui donnera l’occasion de quitter ce mouvement et de rejoindre la Nouvelle Alliance dirigée par Mahamat Nouri.

Kébir

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements