Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Tchad: une participation de la CPDC au gouvernement en cours de formation serait scandaleuse


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 18 Avril 2008 modifié le 18 Avril 2008 - 23:11

Comment comprendre dans ces conditions que la CPDC fusionne avec le MPS pour créer un parti unique au service d’une dictature ? Une telle alliance ne bénéficierait qu’au chef de l’Etat qui aurait désormais les mains libres pour s’occuper d’une rébellion armée qui perturbe ses nuits.


Tchad: une participation de la CPDC au gouvernement en cours de formation serait scandaleuse

Par Fidel Moungar, ancien Premier ministre

Une participation de la CPDC au gouvernement en cours de formation serait scandaleuse


Selon certaines informations dignes de foi qui me sont parvenues, des membres de la CPDC, seraient prêts à participer au gouvernement qui va être mis à la disposition du nouveau Premier ministre, Youssouf Saleh Abbas.

Cette rumeur survient alors que notre pays est dans le désarroi total :

· Situation de ni guerre ni paix,

· Surtout aucune nouvelle de Mr Ibni Oumar Mahamat Saleh, porte-parole de la CPDC disparu depuis quelques mois.

Les Tchadiens et les Africains de la Diaspora, ont entouré les enfants de Ibni et ont manifesté à maintes reprises pour réclamer sa libération.

Une autre manifestation et prévue Samedi au parvis des Droits de l’Homme pour réclamer de nouveau sa libération.

Comment comprendre dans ces conditions que la CPDC fusionne avec le MPS pour créer un parti unique au service d’une dictature ? Une telle alliance ne bénéficierait qu’au chef de l’Etat qui aurait désormais les mains libres pour s’occuper d’une rébellion armée qui perturbe ses nuits.

Cette situation inédite tourne le dos au minimum de fidélité, de noblesse et de solidarité donc la politique a besoin.

Notre Parti, l’Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme (ACTUS), ne saurait cautionner une initiative pareille et en tirerait les conséquences logiques.

Une fois de plus, je demande au Chef de l’Etat de libérer Ibni Oumar Mahamat Saleh s’il est sous son contrôle comme certaines sources le prétendent.

J’exhorte la CPDC à s’unir à la Société Civile pour exiger la Paix au Tchad par la négociation. Cette ligne et celle de l’ACTUS qui n’en dérogera pas.

Je demande au Président Idriss Deby, une fois son gouvernement formé, de nous donner la possibilité de parler avec lui sérieusement de la paix Inter-Tchadienne qui reste possible.

Nous demandons également aux forces en rébellion de nous offrir la même opportunité.

C’est par le dialogue que nous arriverons à la Paix durable qu’aucune victoire d’un camp ou d’un autre ne garantira au peuple Tchadien.

Sans la Paix le désir de vivre ensemble s’épuise et la nation Tchadienne court le risque de s’effondrer.


Fidel Moungar
Ancien Premier Ministre de Transition
Secrétaire Général de l'ACTUS


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace