Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Togo : lancement du Projet d’appui à la gouvernance fiscale (PAGFI)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 30 Avril 2016 modifié le 30 Avril 2016 - 22:47


Togo : lancement du Projet d’appui à la gouvernance fiscale (PAGFI)
Lomé, le 29 avril 2016 -Un protocole d’accord de don et de prêt de 12 milliards de francs CFA a été signé jeudi à Lomé entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et  l’Office Togolais des Recettes (OTR) concernant le Projet d’Appui à la Gouvernance Fiscale (PAGFI).

La cérémonie s’est déroulée en présence du Directeur de Cabinet, représentant du ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du Développement, M. TOFIO, de l’inspecteur général de l’OTR M. Henry GAPERY, du représentant résident de la Banque Africaine pour le Développement, M. Serge N’GUESSAN, ainsi que d’autres personnalités.

Le PAGFI est un projet financé par la BAD et le gouvernement togolais à hauteur de 12 milliards de franc CFA, provenant du Fonds d’Appui à la Transition (FAT), instrument mis en place par la BAD en vue de pourvoir une assistance aux Etats en transition. 

Le projet doit permettre de moderniser l’OTR en terme de mobilisation des recettes internes, d’équipements et de réseau internet et informatique, et « permettre aux contribuables, de chez eux, de pouvoir faire des auto-déclarations, télé déclaration télépaiement pour que tout le circuit de collecte des recettes puissent être bien sécurisé afin de mieux lutter contre la corruption et la fraude. »

« Ce projet est le plus gros projet qui est dédié à l’OTR. Il va permettre à cet office de moderniser surtout son temps des impôts, son système informatique, mettre en place un système de mobilisation des impôts qui va encore une fois renforcer les très bons résultats que l’OTR a connus  ces deux premières années », a déclaré le Représentant résident de la BAD au Togo.

Selon Kokou Tchodiè, Commissaire des services généraux, le projet consiste à moderniser le système fiscal interne en termes d’équipements et de réseaux internet et informatique pour permettre au contribuable de faire des télé-déclarations et des télépaiements pour que, a-t-il souligné,  « tout le circuit de collecte des ressources puisse être bien sécurisé depuis le paiement du contribuable à la banque jusqu’à la réception des recettes sur le compte du trésor public à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) ».

Basé sur les technologies de l’information et de la communication (TIC), le PAGFI sera exécuté en quatre ans. Il va permettre la poursuite du renforcement des capacités, l’intégrité de la gestion des finances publiques à travers l’interconnexion informatique.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements