Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Tribune. Droit de réponse au ministre Kondo Doudou


- 5 Avril 2014 modifié le 5 Avril 2014 - 12:23


Tribune. Droit de réponse au ministre Kondo Doudou

Par Simon Koitoua (Auteur libre)

Selon un communiqué publié à Paris, Toussaint Kongo-Doudou, le ministre centrafricain des Affaires étrangères, a exprimé jeudi son "regret" après l'annonce, la veille, du retrait progressif du contingent tchadien de la Misca.
 
Monsieur le Ministre vous avez prouvé par cet acte, du vendredi 04 avril 2014, votre état d’âme personnel , votre implication et votre complicité dans les meurtres, les actes de barbaries causés par le contingent Tchadien en RCA. Nous vous informons que vous parler à votre propre nom et non au nom du peuple Centrafricain qui souhaite que le départ des militaires Tchadiens sur la terre de nos aïeux .
 
En regrettant le départ des Tchadiens qui ont humilié notre Pays, qui ont pillé nos richesses, tué nos compatriotes et divisé les Centrafricains dans une grande manipulation l’acte du Ministre des affaires étrangères est considéré comme une trahison contre le Pays. C’est regrettable d’avoir à la tête des affaires étrangères, un Ministre qui devrait en principe, être l’interface de notre pays à l’extérieur avec une réaction non honorable pour notre Pays. Au moment où, nous attendons de lui des arguments solides comme par exemple la prise en compte du départ des Tchadiens et soutien à la politique du Gouvernement pour la restauration de notre Armée Nationale afin d’appuyer les actions de la sécurisation du territoire, cette politique soutenue partout par Madame Samba Panza. Celui-ci nous déshonore en pleurnichant le départ du contingent tchadien qui n’avait fait que verser du sang en RCA. Ce Ministre des affaires étrangères, nous a fait la honte devant le monde, il nous doit des explications pour sa réaction très ambigüe. Soit il refuse d’accepter l’intention d’occupation de la RCA par le Tchad et la responsabilité du Tchad dans le massacre des Centrafricains et la déstabilisation de la RCA, alors où est son patriotisme ?
 
Le peuple Centrafricain, se réjouit de ce retrait des assassins, criminels, violeurs, envahisseurs, mercenaires n’ont jamais été invités par le peuple centrafricain, lequel n’a jamais accepté et n’a aucune raison d’accepter leur présence sur son territoire ,en tuant, violant, pillant, détruisant, incendiant, effaçant toutes traces et souvenirs des coutumes et traditions centrafricaines.
 
Les experts des droits de l'homme de l'Onu en RCA ont rendu leurs conclusions et cela va clairement à l'encontre des déclarations de Paris et l'UA, le peuple centrafricain doit maintenant demander que justice soit rendue.
 
Le contingent militaire tchadien de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA°), constitue un frein à la paix les troupes Tchadiennes ce sont des mercenaires envoyés par le Dictateur Tchadien pour exterminer le paisible peuple souverain de la Centrafrique. Ce ministre doit s'expliquer et présenter des excuses au peuple centrafricain ?
 
Agadir le 04/04 /13.
 
SIMON-KOITOUA ET LES PATRIOTES CENTRAFRICAINS


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements