Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Un calamar géant au service de Poutine chasse les curieux d'Antarctique


- 3 Décembre 2016 modifié le 3 Décembre 2016 - 21:33

Laissons de côté tout complotisme, un véritable fléau menace l'humanité! Des chercheurs disent avoir retrouvé une arme secrète de Vladimir Poutine dans les profondeurs abyssales de l'Antarctique: il s'agit d'un calamar géant capable d'hypnotiser sa proie à quelque 45 mètres à l'aide de son ....


Un calamar géant au service de Poutine chasse les curieux d'Antarctique
Vous avez dit « piste russe dans l'élection américaine », « hackers russes s'attaquant aux servers américains », « vent prorusse soufflant sur l'Europe » ? Oubliez, c'est déjà du passé ! La menace d'aujourd'hui, c'est un calamar venimeux, arme secrète du président russe qu'il a cachée sous les eaux de l'Antarctique. Le scientifique Anton Padalka dit avoir participé à une expédition russe vers le lac sous-terrain Vostok en Antarctique et c'est là que la créature terrifiante, prénommée Organisme 46-B, a été découverte. Cette trouvaille a bien entendu été passée sous silence par les hauts responsables russes qui se sont immédiatement mis à réfléchir si l'on pouvait se servir de ce monstre venimeux comme d'une arme. La question d'un élevage de cette espèce aurait également été soulevée. Le calamar a été retrouvé dans les eaux douces sous 3 000 mètres de glace et possédait un ensemble d' « armes » qui ont coûté la vie à deux collègues de Dr Padalka. « Nous avons retrouvé l'Organisme 46-B le premier jour. Il a désactivé notre radio — et comme nous avons appris par la suite, à notre grand désarroi, cela a été fait intentionnellement », raconte le chercheur. « La créature est aussi capable de paralyser sa proie à une distance de 45 mètres, en projetant son venin sous l'eau ». Puis l'histoire du scientifique, parue dans le journal britannique Express, se transforme en un film d'horreur. Les détails ne proviendraient-ils pas, à l'inverse, d'un film d'horreur ? Car ce qui est décrit laisse perplexe… « Mon collègue et ami de toujours est mort ainsi. Il marchait sous l'eau, un sourire bienheureux au coin des lèvres, lorsque l'organisme s'est approché de lui. Nous avons vu, impuissants, le calamar utiliser ses tentacules pour arracher sa tête », poursuit le chercheur, ajoutant que tout se passait comme si feu son ami avait été hypnotisé. Sans vouloir paraître insensible, ne trouvez-vous pas cette description de la mort d'un vieil ami trop poétique? Ce « sourire bienheureux » d'abord, suivi d'une impitoyable décapitation. L'organisme qui possède un camouflage extraordinaire de 10 mètres de long qui lui permet de traquer les chercheurs… Étonnant, vu qu'il est métamorphe, selon les scientifiques !

« Ses capacités de changer de forme sont presque diaboliques », souligne Dr Padalka. « Il se transformait en plongeur humain ! Nous pensions que c'était un de nos collègues nageant vers nous dans un scaphandre. Mais au moment où le scientifique le plus proche de ce "plongeur" a réalisé que c'était cet organisme, ce dernier l'a saisi et déchiré en morceaux ». Trêve de détails macabres ! Cinq jours après avoir découvert cet animal aux redoutables tentacules, l'équipe de chercheurs l'a finalement capturé et placé dans un aquarium. Ils l'ont ramené à la surface et ont été « choqués » de découvrir que certains « fonctionnaires russes » auraient interdit aux médias de couvrir l'événement. Cela n'a pas arrêté le Dr Padalka, qui en a informé le grand public. Ayant accompli sa mission (celle d'avoir prévenu le monde de l'existence « d'une arme secrète russe » se présentant à ses heures sous la forme d'un calamar géant), le Dr Padalka a fui le pays, sans doute pour se lancer dans une carrière de conteur. Après tout, l'atmosphère de Noël a ce petit quelque chose de magique propice aux contes de fées, ou de calamars. Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ». En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201612021028979469-poutine-calamar-arme/